Harcelé en raison de son nom de famille, Joshua Trump a assisté au discours du président sur l'état de l'Union

International
DirectLCI
HOMONYME - Joshua Trump était invité par Mélania Trump à participer au discours sur l’état de l'Union, qui avait lieu au Congrès américain ce mardi. S'il n'a aucun lien avec la famille présidentielle, l'enfant de 11 ans est constamment harcelé à l'école à cause de son nom.

"Stupide", "idiot"... Joshua est un collégien harcelé par ses camarades. Au cœur de ces moqueries : son nom de famille qu’il partage avec le président des États-Unis. Alors, à 11 ans, Joshua Trump a été invité à participer au Congrès, mardi 6 février, lors du discours de Donald Trump sur l’état de l’Union. 


Le garçon fait partie des 13 personnes spécialement invitées. Une proposition avancée par Melania Trump, qui a fait du harcèlement chez les enfants l’une de ses principales préoccupations. 

Il "déteste" son nom de famille

Originaire du Delaware, sur la côte est des États-Unis, Joshua a dû changer d’établissement scolaire. Car si ce garçon n’a aucun lien de parenté avec les locataires de la Maison-Blanche, il subit des intimidations de la part de ses camarades de classe depuis 2015. Ses parents, Megan Trump et Bobby Berto, avaient confié en décembre dernier à  la chaîne américaine ABC qu’ils avaient retiré leur fils de son école. Le jeune homme avait terminé le primaire en cours à domicile, avant d’entrer dans un nouveau collège en sixième. Mais les taquineries constantes n’ont pas cessé, amenant ses professeurs à ne plus utiliser le nom du garçon en classe. 


"Il a dit qu'il se détestait et qu'il détestait son nom de famille", avait expliqué sa mère à une chaîne de télévision locale." Il se sent toujours triste et il ne veut plus vivre comme ça." Une situation qui a même poussé le jeune Joshua à vouloir changer de nom de famille. 

Invité spécial de la première dame, Joshua Trump "apprécie la science, l'art et l'histoire", selon sa description sur le site de la Maison-Blanche. "Il aime aussi les animaux et espère en faire sa carrière. Son héros et son meilleur ami est son oncle Cody, qui sert dans l'armée de l'air américaine." Lors du discours sur l’état de l’Union, où il s’est assoupi un petit moment, provoquant l'hilarité sur Twitter, il se trouvait à deux places de Melania Trump, qui a lancé "Be Best", une campagne contre le harcèlement chez les enfants. 


Une initiative que certains commentateurs étasuniens ont jugée fallacieuse aux vues du comportement de son mari, qui n’hésite pas à critiquer, et moquer, des personnalités publiques en visant leur physique. Le journaliste star Don Lemon, présentateur pour CNN,  a ainsi espéré que la rencontre entre le président américain et le jeune homme puisse servir de leçon. "Peut-être qu’il verra le problème avec son comportement et qu’il arrêtera d'être insultant et moqueur."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter