VIDEO - Kazakhstan : un avion de ligne s'écrase au décollage sur une zone habitée, au moins 12 morts

VIDEO - Kazakhstan : un avion de ligne s'écrase au décollage sur une zone habitée, au moins 12 morts
International

DRAME - Un appareil de la compagnie low cost Bek Air transportant une centaine de personnes s'est crashé une quinzaine de minutes après son départ de l'aéroport d'Almaty, vendredi 27 décembre, faisant au moins 12 victimes dont le pilote de l'avion. Une enquête a été ouverte.

Sauveteurs et policiers sont arrivés en nombre dans la neige pour porter secours aux passagers. Un avion de ligne de la compagnie low cost Bek Air s'est écrasé peu après son décollage de l'aéroport d'Almaty, coeur économique du Kazakhstan, vendredi 27 décembre.

L'appareil, un Fokker-100, transportait une centaine de personnes dont cinq membres d'équipage vers la capitale Nur-Sultan, plus au nord. Au moins 12 personnes sont mortes, dont le pilote. Selon le ministère de la Santé cité par l'AFP, 53 personnes dont neuf enfants ont été hospitalisées. Dix adultes se trouvent dans un état "extrêmement grave".

L'avion a heurté la piste deux fois avec sa queue avant de décoller- L'aéroport d'Alamaty

Un survivant a affirmé à l'agence de presse Ria Novosti que la plupart des victimes se trouvaient à l'avant de l'avion. "Nous avons commencé à prendre de l'altitude puis nous avons commencé à tanguer : l'aile gauche, puis la droite. L'avion a commencé à trembler et à se balancer tout en gagnant de l'altitude. Puis il a heurté le sol ou un bâtiment", a-t-il raconté. Des images diffusées par les autorités montrent en effet l'appareil brisé en deux, le nez encastré dans une maison. Selon l'aéroport, le Fokker-100 "a heurté la piste deux fois avec sa queue avant de décoller, après quoi il s'est incliné vers la droite, à un moment où le train d'atterrissage était rentré".  

Lire aussi

Le vice-Premier ministre kazakh, chargé du dossier, a confirmé que l'avion avait heurté la piste au décollage "soit à cause d'une erreur du pilote, soit à cause d'un problème technique". Les boîtes noires ont été retrouvées et une enquête pour "infraction aux règles de sécurité et d'exploitation d'un moyen de transport aérien" a aussi été ouverte. Tous les Fokker-100 sont interdits de vol au Kazakhtan et les activités de la compagnie ont été mises entre parenthèses le temps des investigations. Dans un message de condoléances sur Twitter, le président Kassym-Jomart Tokaïev a assuré que les "responsables seront punis sévèrement en conformité avec la loi".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent