L'appel à l'aide du Portugal, dépassé par l'épidémie de Covid-19

L'appel à l'aide du Portugal, dépassé par l'épidémie de Covid-19

REPORTAGE - Malgré un confinement strict depuis mi-janvier, le nombre de cas positifs au coronavirus explose au Portugal. Les hôpitaux sont saturés. Le pays a lancé un appel à l'aide à ses voisins européens.

Les ambulances ne cessent d'arriver devant le plus grand hôpital de Lisbonne pour y conduire des personnes malades du Covid. Relativement épargné au printemps dernier, le Portugal est submergé par la troisième vague de l'épidémie. Le système hospitalier est, par endroits, saturé.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Plus de la moitié des 13.000 victimes du coronavirus sont mortes depuis le début de l'année. Les médecins ont la certitude que le pic a été atteint et que la situation devrait désormais très lentement commencer à s'améliorer. "On est arrivé à une tendance à la stabilisation, mais une stabilisation qui se situe à un niveau très haut aussi bien en nombre de cas qu'en nombre de patients hospitalisés", explique Luis Santo Pinheiro, directeur médical de l'Hôpital Santa Maria

Débordé, le pays en appelle à l'aide à l'international. L'Allemagne a répondu la première en envoyant huit médecins, 18 infirmières et un important stock de matériel médical. Des renforts pour faire fonctionner une unité médicale qui n'était pas utilisée faute de personnel suffisant. Le Portugal est aujourd'hui le pays d'Europe durement frappé par la pandémie en nombre de morts et de nouveaux cas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : le début de la vaccination avec Johnson & Johnson reporté en France

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Lire et commenter