VIDÉO - L’artiste français JR réalise une fresque géante à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique

ÉTONNANT - Star internationale du street art, le Parisien JR s’est invité cette semaine à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis afin de protester, à sa manière, contre le mur que souhaite y faire ériger le président américain Donald Trump.

JR,  artiste sans frontière. Le Français, dont les collages photographiques s’affichent sur les murs du monde entier, vient de réaliser une œuvre étonnante sur les barrières qui séparent le Mexique des Etats-Unis. Et où Donald Trump a promis durant sa campagne d’ériger un mur, afin de repousser "l’immigration illégale et les trafics, ainsi que la menace terroriste".


Un projet controversé dont le chiffrage s’élève à plusieurs dizaines de milliards de dollars, et qui a provoqué de vives tensions entre le président américain et son homologue mexicain, Enrique Pena Nieto. D'autant plus que l'ex-homme d'affaires souhaite que le Mexique paie une partie de la note...

Un projet qui suscite la controverse

Dans la nuit de mercredi à jeudi, heure française, le street artist parisien a dévoilé sur son compte Instagram le cliché impressionnant d’un trompe-l’œil représentant un enfant, franchissant le futur mur côté mexicain. Ce jeudi, JR devait participer à une conférence à Los Angeles sur le thème de l’immigration dans son œuvre. 


Ces derniers mois, de nombreux artistes et anonymes sont venus s’exprimer sur les barrières qui courent sur plus de 1.000 kilomètres entre les Etats-Unis et le Mexique. La frontière géographique entre les deux pays s’étend elle sur près de 3.200 km. Très attaché au projet, dont il a fait un symbole de sa présidence, Donald Trump a proposé le mois dernier qu'il soit financé par l'installation de panneaux solaires... 

Début septembre, quatre entreprises américaines ont remis aux autorités des prototypes de murs en béton renforcé, répondant à un appel d’offres lancé en mars dernier. La présentation des premiers prototypes doit avoir lieu cet automne à San Diego, en Californie. Mesurant jusqu’à 9 mètres de haut, ils devraient être équipés d’un dispositif anti-escalade sophistiqué.


La Maison Blanche souhaite inscrire une partie de son financement dans le budget 2018, que doit voter le Congrès courant septembre. Sa construction, si elle débute l’an prochain, ne devrait pas être achevée avant 2020… date de la prochaine élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter