L'édito Aphatie : "On voit que les ministres ne se précipitent pas pour évoquer la situation de Carlos Ghosn, pour évoquer sa sortie du Japon"

L'édito Aphatie : "On voit que les ministres ne se précipitent pas pour évoquer la situation de Carlos Ghosn, pour évoquer sa sortie du Japon"
International

Toute L'info sur

La Matinale

L'EDITO APHATIE - Carlos Ghosn fait parler de lui depuis sa fuite au Liban. Embarrasse-t-il un petit peu le gouvernement français ?

Effectivement, Carlos Ghosn embarrasse l'exécutif. Non pas parce que le gouvernement est associé à ce qu'on lui reproche, mais parce qu'il est français. En ayant été à la tête de Renault, dont l'État français est un actionnaire important, Carlos Ghosn a représenté pendant 20 ans l'excellence patronale. Donc, dans l'image et dans l'esprit public, quelque chose allie le gouvernement à l'action de ce dernier. Comment interpréter plus exactement cet embarras que ressent l'exécutif vis-à-vis de cette affaire ?

Ce vendredi 3 janvier 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", nous dévoile si le gouvernement est embarrassé ou pas par rapport à l'affaire Ghosn. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 03/01/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent