VIDÉO - L'Islande sous le choc après le meurtre d'une jeune femme portée disparue

VIDÉO - L'Islande sous le choc après le meurtre d'une jeune femme portée disparue
International

EFFROI - Disparue le 14 janvier dernier, Birna Brjansdottir, jeune Islandaise de 20 ans, a été retrouvée sans vie huit jours plus tard sur une plage au sud de Reykjavik. Dans un pays où les homicides sont rarissimes, le sort de la jeune femme a profondément choqué l'opinion publique.

Dans un pays où les crimes de sang sont très rares - estimés à 1,8 par an depuis 2001 - l'affaire Birna Brjansdottir a suscité un émoi considérable en Islande. Disparue depuis le 14 janvier dernier, la jeune femme a été retrouvée morte ce dimanche 22 janvier sur une plage au sud de Reykjavik. 

Pendant près de huit jours, la mobilisation a été massive pour retrouver Birna, 20 ans. Selon The Guardian, près de 725 volontaires ont ratissé le terrain.  La nuit du 14 janvier, des images de surveillance montrent l’étudiante titubant au travers des rues enneigées de la ville après une soirée arrosée dans plusieurs pubs de la capitale islandaise, avant de s'acheter un kebab. Après cela, plus aucun signe de vie de la jeune femme.

Des traces de sang retrouvées dans un véhicule

Le lendemain, alors qu'elle ne se présente pas sur son lieu de travail, les recherches commencent et ses chaussures sont retrouvées dans le port d’Hafnarfjordur, près d'un chalutier groenlandais, le Polar Nanoq. Les derniers signaux de son téléphone sont localisés dans le même périmètre avant que celui-ci ne soit éteint volontairement. Près du navire en question, 

un véhicule éveille la curiosité des enquêteurs, une citadine rouge, une Kia Rio, est alors présente sur les images de vidéosurveillance, alors qu'elle avait déjà aperçue non loin de l'endroit où Birna avait disparu.

Alors que le Polar Nanoq lève subitement l'ancre quelques heures après la disparition de la jeune femme, des traces de son sang sont retrouvées dans le véhicule rouge, loué par deux marins du navire. Ces derniers sont ainsi appréhendés en mer après que des membres d'une unité d'élite de la police islandaise, appelée "Viking Squad", a rattrapé par hélicoptère le Polar Nanoq.

S'ils continuent à clamer leur innocence, les deux suspects ont été identifiés et placés en garde à vue et la police islandaise privilégie la piste du meurtre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent