La détresse des petites entreprises italiennes

La détresse des petites entreprises italiennes
International

Un cinquième des restaurateurs ont déjà mis la clé sous la porte à Rome. Le secteur du livre italien a perdu 25 millions du chiffre d’affaires depuis le début de la crise. Plus d’un million d’indépendants ont déjà reçu une prime d’Etat.

Toute l'info sur

Le 20h

Le redémarrage de l’économie est très difficile en Italie, comme dans plusieurs pays touchés par la crise sanitaire. A Rome, un cinquième des restaurateurs ont déjà mis la clé sous la porte. La demande d’un prêt garanti par l’Etat reste le seul mécanisme pour aider ces indépendants. Mais l’attente d’une réponse est trop longue. Ils sont donc nombreux à dénoncer la bureaucratie italienne. Le secteur du livre italien, lui, a perdu 25 millions du chiffre d’affaires depuis le début de la crise. La seule librairie française de la ville a dû lancer une cagnotte en ligne pour pallier l’urgence. En Italie, 90% des entreprises ont moins de quinze salariés. Une association leur vient en aide et elle a reçu plus de demandes à cause du confinement. Les petites sociétés et les entreprises familiales peignent à reprendre. Elles espèrent une reprise d’ici juin, après les mois d’avril et de mai qui ont été dramatiques. L’Etat italien a promis une prime de 600 euros pour les indépendants. Plus d’un million d’entre eux l’ont déjà reçue.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 12/05/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 12 mai 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent