VIDÉO - La famille du boxeur retenue à son entrée aux Etats-Unis : si Mohammed Ali avait vu ça "il serait sorti de sa tombe pour venir assommer Trump"

"MUSLIM BAN" - Un des fils du légendaire boxeur Mohamed Ali a été retenu et interrogé deux heures durant à son retour aux Etats-Unis depuis la Jamaïque début février, en raison de son nom à consonance arabe. Ce dernier a raconté son histoire à la télévision américaine.

Mohamed Ali Jr, âgé de 44 ans, né à Philadelphie et porteur d'un passeport américain, voyageait avec sa mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du boxeur décédé en 2016. Tous deux ont été retenus pour interrogatoire à l'aéroport international de Fort Lauderdale le 7 février dernier en raison de la consonance arabe de leurs noms. "On m'a mis sur le côté et demandé mon nom. J'ai répondu Mohammed. Il m'a ensuite demandé ma religion. Et j'étais là : 'Mais ils me demandent ma religion ?' Je ressemble à un musulman ?'", raconte la victime à la journaliste de CBS. Khalilah Camacho-Ali a été relâchée seulement après avoir montré aux douaniers une photo d'elle-même au côté de son ex-mari. "Je ne me suis jamais sentie aussi inconfortable dans mon pays de toute ma vie, jamais !", a-t-elle déclarée. 

Pour la famille Ali, c'est clair que tout cela est directement lié aux efforts de Donald Trump d'interdire l'entrée des musulmans aux Etats-UnisL'avocat Me Mancini

"Pour la famille Ali, c'est clair que tout cela est directement lié aux efforts de Donald Trump d'interdire l'entrée des musulmans aux Etats-Unis", a déclaré l'avocat Me Mancini au Courrier-Journal. Une référence au décret, suspendu par la justice, pris fin janvier par le président américain pour interdire momentanément l'entrée aux Etats-Unis des citoyens de sept pays majoritairement musulmans. Si Mohammed Ali avait vu ça, "il serait sorti de sa tombe pour venir assommer Trump (...) C'est ce que je pense", a conclu son ex-femme. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter