VIDÉO - La mousson dévastatrice qui s'abat sur le Kerala, en Inde, a fait 357 morts

International

IMAGES - L'inde et notamment l'Etat de Kerala sont en proie à une mousson dévastatrice depuis le mois de juin. Les inondations et les glissements de terrain, les plus mortels depuis un siècle, ont déjà fait 357 victimes dans le sud du pays, dont 33 en seulement 24 heures.

Le chef du gouvernement local, Pinarayi Vijayan, a déclaré sur Twitter que l'État de Kerala était confronté aux "pires inondations en un siècle". Face à ce qu'il a qualifié de crise "extrêmement grave", des opérations ont été lancées pour venir en aide aux milliers de personnes piégées par la montée des eaux. 

Au moins 357 morts en 11 jours

Le Kerala, réputé pour ses plages bordées de palmiers et ses plantations de théiers est très prisé des touristes, mais cet état subit chaque année des pluies abondantes au moment de la mousson (de juin à septembre). Cependant, les précipitations y sont particulièrement fortes cette fois-ci : elles ont été supérieures de 37% par rapport à la normale selon les services de la météorologie nationale.

Des opérations massives impliquant des centaines de militaires, 30 hélicoptères de l'armée et 320 embarcations ont ainsi commencées pour porter assistance aux 6.000 personnes encore en danger à cause des inondations. Le bilan d'au moins 357 personnes ayant perdu la vie en onze jours au Kerala a été fourni par les autorités locales.

Désormais 13 districts sur 14 sont répertoriés en alerte rouge. Les 33 millions d'habitants de l'Etat ont été avertis de l'arrivée de nouvelles pluies torrentielles samedi 18 et dimanche 19 août, et le dispositif a encore été renforcé. "Nous déployons davantage de bateaux ainsi que l'armée pour intensifier les opérations de secours", a déclaré à l'AFP un responsable du gouvernement du Kerala, P.H. Kurian. "Tout le monde doit faire très attention".

Le Premier ministre indien Narendra Modi est arrivé vendredi 17 août sur la région et a survolé les zones les plus sinistrées le lendemain. Il a immédiatement débloqué une aide de 75 millions de dollars et a demandé à doubler les moyens à disposition pour venir en aide aux dizaines de milliers de personnes affectées par la montée des eaux. Un premier bilan des dégâts matériels a été chiffré à 2,9 milliards de dollars. 

Lire aussi

Les secours ralentis par des problèmes de communication

Tout le pays se mobilise pour venir en aide à cet Etat du sud de l'Inde : des trains chargés d'eau potable ont été envoyés vers le Kerala et des hélicoptères ont été engagés pour larguer des stocks d'eau potable et de nourriture sur des zones isolées. 

Malheureusement certaines complications, comme une panne des réseaux locaux de communications, ont menés les habitants à appeler à l'aide sur les réseaux sociaux devant l'urgence de leur situation. "Ma famille et les familles voisines ont des problèmes en raison des inondations dans la région de Pandanad Nakkada, à Alappuzha", a ainsi déclaré Ajo Varghese dans un post devenu viral sur Facebook. "Pas d'eau, pas  de nourriture", a-t-il ajouté. "Les téléphones portables ne fonctionnent pas.  Aidez-nous, s'il vous plaît ! Aucun sauveteur n'est disponible." 

D'autres messages de détresse ont été partagés en ligne par des personnes bloquées par les eaux dans des temples, dans des hôpitaux ou dans leurs maisons. Un responsable local a confirmé que les problèmes de communications compliquaient la prise de contact avec les populations des zones les plus touchées. Plus de 10.000 kilomètres de routes et 134 pontsont aussi été endommagés ou détruits, a annoncé le gouvernement local.

  

D'après les autorités, 350 000 sinistrés ont trouvé refuge dans 3 000 camps installés pour les accueillir. Des inondations se sont aussi produites dans d'autres Etats, dont le Karnataka, juste au nord du Kerala, et le Madhya Pradesh, dans le centre de l'Inde. Selon le ministère indien de l'Intérieur, 868 personnes sont mortes dans sept Etats indiens dont le Kerala depuis le début de la mousson. 

Lire et commenter