VIDÉO – La reprise de Mossoul se rapproche, dans un décor apocalyptique

DESTRUCTION - Lancée le 17 octobre dernier, la reconquête de Mossoul ne serait plus qu’une question d’heures selon un général américain. Si la victoire commence à être célébrée dans certaines zones de la ville, celle-ci est totalement dévastée par ces mois de guerre.

"Imminente". C’est par ce terme que le général américain Robert Sofge décrit la reprise totale de Mossoul. "Je ne veux pas spéculer, mais je pense que ce sera très bientôt", insiste le gradé à la tête de la coalition antidjihadiste. Près de neuf mois après le lancement de l’opération pour reconquérir la deuxième ville d’Irak (passée sous le contrôle de Daech en 2014), les derniers terroristes seraient assiégés dans deux pâtés de maisons au cœur de la vieille ville, non loin du Tigre. "Désespérés […],  ils font autant de ravage qu’ils le peuvent", prévient le général.

Plus de 900.000 civils ont fui la ville

Et des ravages, Mossoul en a subi ces derniers mois. A l’image de la destruction de la mosquée Al Nouri, la ville s’est transformée en champ de ruines. Les bombardements de la coalition ajoutés aux combats de rue, aux attaques kamikazes et aux bombes cachées par les djihadistes dans des maisons piégées ont laissé des habitations éventrées et des bâtiments réduits en gravas. Un paysage de désolation, alors que 915.000 civils ont fui la ville, selon l’ONU. Si la reconquête de Mossoul est imminente, sa reconstruction risque de prendre des années.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La bataille de Mossoul

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter