VIDÉO - La Russie choquée par l'arrestation musclée d'un enfant poète de 10 ans, pris pour un mendiant

VIDÉO - La Russie choquée par l'arrestation musclée d'un enfant poète de 10 ans, pris pour un mendiant

VIOLENCE - Une vidéo montrant un enfant de 10 ans arrêté par la police en plein centre ville de Moscou provoque l'émoi en Russie depuis sa diffusion vendredi 26 mai par les médias. Selon la police, l'enfant, faisait "la manche" dans la rue, une activité interdite, mais son père donne une tout autre version.

"Sauvez-moi !" Alors qu'il est embarqué de force par plusieurs policiers dans une rue du centre-ville de Moscou, un jeune garçon se débat et crie au milieu de passants interloqués. La vidéo montrant cette arrestation musclée, et diffusée abondamment depuis vendredi 26 mai par les télévisions russes, choque tout le pays.

Pour expliquer cette arrestation mouvementée, la police soutient qu'Oscar Mironov, 10 ans, faisait la manche dans la rue, une activité interdite en Russie. Mais son père a livré une tout autre version, selon les précisions du site Ovdinfo : présent lors de l’arrestation, il a assuré aux médias que son fils "lisait de la poésie afin de peaufiner ses talents d’acteur", précisant que son fils essayait ainsi de surmonter ses complexes. Il était assis juste à côté, avec la belle-mère d’Oscar. C’est elle qui a filmé la scène avec son téléphone portable et a posté la vidéo sur internet. 

Lire aussi

"To be or not to be"

Elle a ensuite suivi l’enfant jusqu’au commissariat où il avait été transféré. Le garçon et sa belle-mère y sont restés environ quatre heures et en sont ressortis peu après minuit, toujours selon le site Ovdinfo, qui surveille les interpellations et les arrestations. Le Comité d'enquête de Moscou, chargé des grandes enquêtes criminelles, a indiqué qu'il enquêterait sur les agissements des policiers et des parents. La police de Moscou a aussi annoncé une enquête, dont les résultats seront "rendus publics".

Quelques jours avant cet incident, un journaliste du quotidien populaire Moskovski Komsomolets avait rendu hommage au jeune Oscar via une vidéo qu'il avait postée sur Facebook. On y voyait l'enfant récitant par cœur le célèbre monologue de Hamlet "To Be Or Not To Be" sur la rue Arbat, une rue piétonne très fréquentée du centre de Moscou. Le journaliste, Alexandre Minkine, l'avait appelé "prince de la rue" et "mon héros", ajoutant que certains passants lui donnaient des pièces de monnaie 

mais qu'il ne faisait pas la manche.

L'avocat Anatoli Koutcherena, qui représente notamment Edward Snowden, s'est rendu au commissariat et a indiqué que la police s'était excusée auprès des parents. La police de Moscou a toutefois affirmé que le père de l'enfant avait reçu une amende de 500 roubles (environ 8 euros) pour n'avoir pas rempli ses obligations parentales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

EN DIRECT - Migrants : il appartient au Royaume-Uni de gérer le contrôle de ses frontières, estime la Commission européenne

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.