La Suède, le pays qui veut faire disparaître le cash

La Suède, le pays qui veut faire disparaître le cash

REPORTAGE - Dans cinq ou dix ans, pourrons-nous encore payer notre baguette, notre litre de lait, ou encore notre journal en argent liquide ? En Suède, c'est déjà de plus en plus rare. Une révolution dans nos habitudes qui présente des avantages et des inconvénients.

Au royaume de Suède, tout le monde paie en couronne suédoise, mais très rarement avec des pièces ou des billets de banque. Dans le pays, 1% des transactions se font encore en espèces, contre 25 en France. La carte est privilégiée, deux fois sur trois, mais le téléphone est désormais utilisé pour un tiers des paiements. On appelle ça "swisher". 

Swish est une application gratuite lancée il y a neuf ans par les banques. Chaque commerçant a un numéro unique relié à son compte bancaire. Il suffit aux clients de le taper, puis d'entrer la somme à payer. Le virement est instantané.

Toute l'info sur

Le 20h

Et ça se vérifie partout par ces toilettes publiques qui se payent uniquement par carte bancaire. Même chose dans les églises pour les dons. Elles sont équipées du système Swish. Ça va même plus loin avec certains commerces qui refusent carrément le cash. En Suède, refuser la monnaie est tout à fait légal, même sur de petits montants. 

Pour les enseignes, l'intérêt est triple : moins d'attente pour les clients, plus besoin de compter, recompter et transporter la monnaie, sans parler du risque de vol désormais limité. Le plus étonnant, c'est que les banques aussi refusent le liquide. 

Dans 60% d'entre elles, il est impossible de déposer des espèces sur son compte. Officiellement, c'est pour lutter contre l'économie souterraine et empêcher les braquages. Mais selon ce spécialiste de la finance, il y a d'autres raisons moins avouables.

Contrer la toute puissance des banques, c'est le combat de cet ancien gendarme. Björn Eriksson préside une association qui compte une dizaine de membres. Il a pour objectif de sauver à tout prix l'argent liquide. Pour lui, une société sans pièces de monnaie ni billets de banque est en danger. Ses arguments ont fait mouche jusqu'au plus haut sommet de l'État. Une loi vient d'être votée. Elle stipule que chaque Suédois, y compris s'il habite dans une zone reculée, doit pouvoir retirer de l'argent liquide à moins de 20 km chez lui. 

Voilà les banques contraintes de réinstaller des distributeurs de billets dans des villages où elles les avaient retirés. Alors en Suède, l'argent liquide va-t-il totalement disparaître d'ici dix ans comme le prédisent beaucoup d'experts ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Nouveau record de décès du Covid en 24h au Brésil : 1.910 morts

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter