VIDÉO - "Le but, c'était de faire en sorte qu'ils me pourchassent" : témoignages de héros anonymes de l'attentat de Londres

TÉMOIGNAGES - Après une nouvelle vague de barbarie terroriste, Londres panse ses plaies. Au surlendemain de l'attaque, la ville rend hommage à ses victimes, mais aussi à ses héros qui ont, grâce à leur courage, pu sauver des dizaines de vies.

Installé en Angleterre depuis seulement un an, Florin Morariu est devenu en quelques minutes un héros dans son pays d'accueil. Le soir de l'attaque, ce boulanger roumain travaille dans sa boutique de Borough Market. Alors que les trois terroristes, tout droit descendus de leur véhicule, s'acharnent sur les passants à coups de couteau, il n'hésite pas à intervenir. Dans sa boulangerie, il empoigne quelques cageots qu'il jette sur les assaillants. Puis, face à l'ampleur de la situation, l'homme prend l'initiative d'accueillir dans sa boutique un grand nombre de personnes. "J'ai ouvert ma porte et j'ai commencé à crier 'Venez, tout le monde ! Venez dans ma boulangerie !'. Et tous ceux qui étaient là sont rentrés", se remémore-t-il.


L'homme sauve ainsi une vingtaine de personnes, dont une en fauteuil roulant, coincée au milieu de la route. En Roumanie, il fait la fierté de la presse nationale. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les Anglais à saluer son courage. "Il est certain que la prochaine fois que je vais à Borough Market, j'irai rendre visite à ce boulanger roumain. Quelle star", assure ainsi une internaute sur Twitter.

Comme lui, Gérard a croisé la route des terroristes. Sur le chemin de son domicile, il entend une femme appeler à l'aide. Sous ses yeux, les trois terroristes la poignardent à quinze reprises. Prenant son courage à deux mains, l'homme leur crie "He ! Bande de lâches!", avant de leur jeter une chaise, située non loin de lui. "Le but, c'était de faire en sorte qu'ils me pourchassent. Je voulais les attirer sur la route principale pour que les policiers puissent les voir, leur tirer dessus et les neutraliser", raconte-t-il aux caméras. Quelques minutes plus tard, les assaillants sont abattus. Gérard, lui, n'arrive plus à dormir, traumatisé par ce qu'il a vu. "Revoir cette femme poignardée par ces trois meurtriers fous, ça va me hanter toute ma vie. Ça restera gravé dans ma mémoire", assure-t-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du 3 juin à Londres

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter