VIDÉO - Le parfum d’Ivanka Trump en top des ventes sur Amazon : une marque de soutien politique ?

International
"J’AIME TON ODEUR" – Depuis quelques temps, le parfum de la fille du magnat est en tête des ventes sur le site du géant américain. Ce succès cacherait-il un geste politique ?

Détestée mais adulée. Il semblerait que de plus en plus d’Américaines veuillent ressembler à la fille aînée du 45e président des États-Unis. C’est en tout cas ce que tendent à montrer les ventes enregistrées sur le site Amazon.com. Le parfum à la fleur épicée d’Ivanka Trump, vendu un peu plus de 36 euros, affiche même des ruptures de stock. Ce succès peut-il s’expliquer par un geste politique, comme une marque de soutien accordée à la famille ?


Des commentaires relayés par le site de beauté américain Refinery 29 vont en tout cas dans ce sens. "J’ai acheté ce parfum pour soutenir Ivanka (…) Je n’avais aucune idée de l’odeur et je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Je l’adore", a écrit cette internaute. "J’aime ce parfum et je montre mon soutien en achetant ce produit", a témoigné une autre acheteuse.

#GrabYourWallet, la campagne de boycott qui fait tâche

Ces bonnes performances contrastent avec les ventes catastrophiques de sa marque de vêtements : un chiffre en baisse de 63% sur internet au dernier trimestre 2016, par rapport à la même période en 2015, rapporte le site américain CNBC. Sans doute que ce manque à gagner s’explique par la campagne de boycott lancée il y a plusieurs semaines. Sur Twitter, les articles de la mère de famille ont été pris pour cible par les détracteurs de Donald Trump à travers le hashtag #GrabYourWallet (#Prenezvotreportefeuille)…

Déjà un premier conflit d'intérêt ?

Début février, Nordstrom a annoncé qu’elle cesserait de vendre les vêtements d’Ivanka Trump, invoquant de mauvaises ventes avec cette marque. Doit-on y avoir un lien avec la récente campagne ? La chaîne assure que sa décision n’avait rien de politique. 


Mais il n'en fallait pas plus pour que Donald  Trump dégaine son smartphone. "Ma fille Invanka a été injustement traîtée par Nordstrom. C'est une grande personne, elle me pousse toujours dans le bon sens", a-t-il tweeté. Sa conseillère, Kellyane Conway, a de son côté exhorté les consommateurs américains à aller "acheter les produits d'Ivanka" dans une interview depuis la Maison-Blanche. Elle semble avoir été entendue.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter