VIDÉO - Le typhon Hagibis frappe le Japon, faisant au moins trois morts

International

INTEMPÉRIES - Le puissant typhon Hagibis déferlait samedi soir sur le Japon et notamment sur l'agglomération géante de Tokyo, avec des inondations, des vents violents et des glissements de terrain qui ont causé trois morts selon un bilan provisoire.

Le Japon a beau être habitué à ces phénomènes, au point d’avoir établi une saison des typhons (de juin à octobre), comme il y a une saison des cerisiers en fleurs chaque année, le typhon Hagibis en impose. Selon les termes employés ce samedi par le président de la World Meteorological Organization (Organisation météorologique mondiale), "il fait partie des catastrophes naturelles les plus dangereuses au monde". Samedi 12 octobre, il a atteint les côtes japonaises, plus précisément dans la péninsule d'Izu, à plus d'une centaine de kilomètres au sud-ouest de Tokyo. Les autorités déplorent déjà trois morts, une quinzaine de disparus et plus de 90 blessés.

Un typhon, un tremblement de terre... et un tsunami ?

Son intensité a, certes, été revue à "puissante" au lieu de "très puissante" par l'Agence météorologique japonaise JMA, mais on parle tout de même de rafales allant jusqu'à 216 km/h, accompagnées de pluies diluviennes "sans précédent", ayant conduit à des recommandations d’évacuation pour quelque 7,3 millions d'habitants. Plusieurs dizaines de milliers de personnes, pour l’heure, ont suivi ces consignes, non obligatoires. la première victime, un homme de 49 ans, a été retrouvée dans une camionnette renversée dans la région de Chiba (banlieue est de Tokyo). La seconde, un homme d'une soixantaine d'années, a été ensevelie sous une coulée de boue dans la région de Gunma (au nord de Tokyo). Une troisième, enfin, a été retrouvée à son domicile, à Kawasaki City, près de Tokyo, sous trois mètres d'eau.

Voir aussi

Comme si tout cela ne suffisait pas, un tremblement de terre de magnitude 5,7 a été signalé dans ce secteur presque dans le même temps, faisant ressentir des secousses jusqu’à la capitale. Si aucune alerte au tsunami n’a été lancée, JMA prévoit 50 cm de pluie sur l’agglomération de Tokyo en vingt-quatre heures jusqu’à dimanche à la mi-journée, et davantage encore dans le centre du pays. Ce qui fait aussi craindre une multiplication des glissements de terrain, comme celui de Sagamihara, au sud-ouest de Tokyo, qui a englouti trois maisons dans l’une desquelles se trouvait une personne âgée, finalement sauvée in extremis. Les autorités ont, en outre, mis en garde contre le risque accru de hautes vagues et d’inondations, risque par ailleurs augmenté par l’approche de la pleine lune, qui amplifie les marées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter