Les batailles des cerfs-volants dans le ciel de Rio

Les batailles des cerfs-volants dans le ciel de Rio

Chaque jour, dans le ciel de Rio, les Brésiliens s'affrontent dans des tournois de combat de cerfs-volants jusqu'à la tombée de la nuit. Avec ces batailles, ils transforment un jeu d'enfants en sport national.

Au-dessus des plages depuis les terrasses des favelas à la campagne, on en voit flotter paratout. Le cerf-volant est une passion brésilienne. À Rio, tous les après-midi, le ciel se transforme en immense terrain de jeu. Les Brésieliens en sont tellement fans qu'ils ont inventé des combats de cerfs-volants. Dans cette bataille, le but est de couper la ligne de son adversaire. "C'est ça la joie du cerf-volant. C'est un jeu que pratiquent tous les habitants de la favela. Au Brésil, on joue plus au cerf-volant qu'au football. C'est notre passion", explique Daniel, chauffeur de taxi, fan de cerfs-volants. Tout est dans le coup des poignées, des gestes rapides pour cisailler d'un coup le fil de son concurrent le plus proche.

Toute l'info sur

Le WE

Depuis le début de la pandémie, les habitants de Rio, confinés chez eux, n'ont jamais autant joué aux cerfs-volants. Ils ne peuvent plus s'en passer et les font voler jusqu'à la tombée de la nuit. Les Brésiliens profitent de chaque moment pour y jouer, à l'image des joueurs de l'équipe nationale, la Seleçao. Ils s'y sont mis entre deux entrainements. La plupart ont grandi avec, comme Thiago Silva. "C'est génial. C'est même mieux que de jouer au foot", se réjouit l'ancien capitaine du PSG.

À Rio, les plus beaux cerfs-volants sortent de l'atelier de Max, l'un des artisans les plus réputés de la ville. Chacune de ses pièces est unique et a nécessité deux à trois mois de travail. Sa dernière création est un immense serpent d'Amazonie long de plus de 60 mètres. Partout dans le pays, c'est la ferveur. La ligue amateur de cerfs-volants sportifs compte actuellement des dizaines de milliers de membres.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter