Le journaliste français Olivier Dubois enlevé au Mali par un groupe affilié à Al-Qaïda

On a appris qu’Olivier Dubois, un journaliste français, a disparu depuis un mois à Gao, au Mali. Dans un court message-vidéo, il a annoncé être détenu, sans doute, par un groupe djihadiste affilié à Al-Qaïda. Une enquête antiterroriste est ouverte.

ENLÈVEMENT - Dans une vidéo publiée mercredi sur les réseaux sociaux, le correspondant du "Point" et de "Libération", Olivier Dubois, dit avoir été enlevé par un groupe armé le 8 avril dernier à Gao au Mali.

Un nouvel otage français dans le Sahel. Le journaliste français Olivier Dubois affirme, dans une brève vidéo d'une vingtaine de secondes sur les réseaux sociaux diffusée mercredi, avoir été enlevé le 8 avril dernier à Gao, dans le nord du Mali, par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), branche locale d'Al-Qaïda. Une enquête préliminaire pour "enlèvement en bande organisée" et "en relation avec une entreprise terroriste" a été ouverte ce mercredi

Assis par terre, les jambes croisées sur une toile de couleur verte, il dit s'adresser à sa famille, à ses amis et aux autorités françaises "pour qu'elles fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour me faire libérer".

Toute l'info sur

L’enlèvement du journaliste français Olivier Dubois au Mali

Lire aussi

Le Secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF) Christophe Deloire a confirmé l'information sur Twitter. "Nous avons été informés deux jours après sa disparition. En concertation avec les rédactions qui l’emploient habituellement, nous avons pris la décision de ne pas rendre publique cette prise d’otage, afin de ne pas entraver une éventuelle issue positive rapide."

Le responsable de l'ONG rapporte que ce "journaliste aguerri" qui  "connaissait bien cette région très dangereuse de l’est du pays" était en reportage à Gao au Mali. "Le 8 avril, il n'est pas rentré à son hôtel après le déjeuner", précise Christophe Deloire. Un responsable aux Affaires étrangères françaises à Paris a confirmé à l'AFP la "disparition" d'Olivier Dubois.

Interrogé en sortie du conseil des ministres, Gabriel Attal a "confirmé la disparition au Mali du journaliste Olivier Dubois" et lui a "immédiatement adressé [ses] pensées à ses proches et à l'ensemble des rédactions avec lesquelles il avait l'habitude de travailler". "Nous sommes en lien avec ses proches, nos services font les vérifications techniques d'usage sur la vidéo qui a été envoyée". "Nous travaillons étroitement avec les autorités maliennes et renouvelons notre recommandation de ne pas se rendre sur cette zone à risque".

Il n'y avait plus de Français otage dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, une septuagénaire enlevée quatre ans plus tôt par des hommes armés, à Gao également, où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation humanitaire d'aide à l'enfance.

Le Mali est en proie depuis 2012 à une poussée djihadiste qui a plongé le pays dans une crise sécuritaire et s'est étendue au centre du pays. Les violences se sont également propagées au Burkina Faso et au Niger voisins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.