VIDÉO – "Maman ! Maman !" : les retrouvailles émouvantes de Sophie Pétronin avec son fils à Bamako

VIDÉO – "Maman ! Maman !" : les retrouvailles émouvantes de Sophie Pétronin avec son fils à Bamako

ÉMOTION - La nouvelle de la libération de la Française, otage au Mali, a été rendue officielle jeudi soir. Dans la nuit, Sophie Pétronin est arrivée à Bamako, où elle a pu retrouver son fils.

Quatre ans qu’ils ne s’étaient pas vus. Quatre ans que Sébastien Chadaud-Pétronin menait une lutte sans relâche pour obtenir la libération de sa mère, gardée captive au Mali. Dans la nuit de jeudi à vendredi, Sophie Pétronin et son fils ont enfin pu tomber dans les bras l’un de l’autre, à la sortie de l’avion qui a ramené l’ancienne otage, âgée et 75 ans et de santé fragile, à Bamako.

Toute l'info sur

La libération de Sophie Pétronin

En vidéo

Les retrouvailles de Sophie Pétronin avec son fils Sébastien

Les images, relayées de sur les réseaux sociaux, montrent la septuagénaire française descendre d’elle-même de l’appareil. La voix de son fils, qui l’appelle, perce le bruit ambiant. Depuis l’enlèvement de Sophie Pétronin, le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du pays, il a multiplié les déplacements et les prises de paroles publiques, enjoignant à plusieurs reprises les autorités françaises à avancer dans les négociations avec ses ravisseurs.

Lire aussi

La libération de la dernière otage française dans le monde serait survenue mardi, selon une source gouvernenmental. Elle a retrouvé la liberté en même temps que trois hommes : deux Italiens, un prêtre et un jeune homme, et l’homme politique malien Soumaïla Cissé. Avec ce dernier, elle a embarqué dans un avion à Tessalit, ville située à proximité de la frontière avec l’Algérie, avant de rejoindre la capitale où ils ont été reçus à la présidence.

En vidéo

Sophie Pétronin libérée après quatre ans de captivité

"Ma plus grande joie aujourd'hui, c'est de savoir que mon assistant a pu continuer le travail sans moi, a réagit depuis l'ambassade de France celle qui dirigeait, avant sa captivité, une organisation d’aide à l’enfance à Gao. Elle a par ailleurs affirmé son intention de retourner dans le secteur s'informer de l'évolution des programmes mis en place depuis sa captivité : "Il faut quand même que j'aille jeter un oeil et les saluer parce que j'ai pris cet engagement. Si vous prenez un engagement, allez au bout de votre engagement, sinon vous aurez perdu votre raison d'être sur cette terre."

Dans la nuit, Emmanuel Macron a confirmé avoir pu s’entretenir avec l’ancienne otage par téléphone. Dans un tweet, le chef de l’Etat dit sa "joie d’avoir entendu sa voix et de savoir qu’elle est maintenant en sécurité". Il a par ailleurs annoncé son retour en France pour vendredi, et dit qu’il l’accueillerait à son arrivée. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 nouveaux cas mardi, la barre des 50.000 morts franchie

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter