En route vers l'Irlande, l'ouragan Ophelia s'est renforcé en catégorie 3 au large des Açores

International
DirectLCI
EN PLEINE TEMPÊTE - Sept des neuf îles de l'archipel portugais, où des rafales de vent dépassant les 100 km/h sont attendues, ont été placées en "alerte rouge" Ophelia, reclassé pour l'instant en ouragan catégorie 3, restera une tempête "puissante" lorsqu'elle atteindra l'Irlande lundi, selon le Centre américain des ouragans.

La prudence est de mise. L'archipel portugais des Açores était en alerte samedi à l'approche de l'ouragan Ophelia. Sept de ses neuf îles étaient en vigilance "rouge", la protection civile régionale attendant des précipitations supérieures à 40 millimiètres par heure entre 19h et 1h, heure de Paris. La population locale a été appelée à limiter ses déplacements lors du passage de l'ouragan, classé en catégorie 3 (sur une échelle de 5) par le Centre américain des ouragans. Il provoquera des rafales de vent dépassant les 100 km/h.

5 comtés irlandais en alerte rouge

Les îles de Sao Miguel et Santa Maria seront les plus touchées et les autorités ont décidé d'y limiter la circulation sur plusieurs voies routières.  Selon l'institut météorologique portugais, le centre de l'ouragan devait toutefois passer à 150 km au sud de l'île de Santa Maria vers 19h. Il prendra ensuite la direction du nord-est sans toucher terre. Ophelia est attendu en Irlande lundi. L'ouragan sera alors toujours une tempête "puissante", selon le Centre américain des ouragans.  Les services météorologiques irlandais ont placé en "alerte rouge" cinq comtés de l'ouest du pays entre lundi matin et mardi à l'aube, appelant la population à prendre des mesures de protection contre les intempéries. 

"Des pointes à 130 km/h sont attendues, pouvant causer des dommages et des perturbations", écrit le MET Eireann, l'équivalent irlandais de Météo France. Des inondations pourraient également se produire. Les autorités britanniques ont pour leur part placé certaines parties du Royaume-Uni en "alerte jaune" lundi et mardi. C'est le niveau d'alerte le plus faible, correspondant à un appel à la vigilance en raison de conditions météo  jugées "sérieuses".   Aucune mesure particulière n'a été prise mais le passage d'Ophelia interviendra 30 ans après "la Grande Tempête" d'octobre 1987, qui avait fait 18 morts et déraciné des centaines de milliers d'arbres au Royaume-Uni et dont les autorités avaient minimisé la force.


Rappelons aussi que contrairement à ce qui avait été craint en milieu de semaine, Ophelia ne touchera pas du tout la France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter