Meurtre de David Amess au Royaume-Uni : Boris Johnson appelle au recueillement

Selon la police britannique, les agressions sur parlementaires sont en hausse depuis le début des débats sur le Brexit.

Selon la police britannique, les agressions sur parlementaires sont en hausse depuis le début des débats sur le Brexit.

Entouré de parlementaires britanniques de tous bords, Boris Johnson est venu déposer des gerbes face à l'église où le député conservateur David Amess a été assassiné vendredi dernier. C'est tout le Royaume-Uni qui salue la mémoire de cet homme qui a consacré près de 40 ans de sa vie à la politique.

Toute l'info sur

Le WE

David Amess a été tué alors qu'il tenait une permanence dans une église à Leigh-on-Sea. L'auteur présumé, arrêté, âgé de 25 ans, est un Britannique d'origine somalienne. La police qualifie l'acte de terroriste lié à l'extrémisme islamiste. Un meurtre qui rappelle celui de la députée Jo Cox en juin 2016, par un militant d'extrême droite. Cette dernière a été, elle aussi, poignardée à la sortie de sa permanence dans une bibliothèque.

Après ces drames se pose la question de la sécurité des parlementaires. Leurs permanences se tiennent dans des lieux publics, sans rendez-vous. Un principe chez les Britanniques désormais remis en cause. La ministre de l'Intérieur britannique Priti Patel s'exprimera lundi devant le Parlement sur le renforcement de la sécurité des députés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.