VIDÉO - Naufrage du Titanic : nouvelle théorie sur la fragilité du paquebot... Ce mercredi 12 avril sur France 5 à 20h50

DirectLCI
REVELATIONS - Après trente ans d'enquête, Le journaliste irlandais Senan Molony prétend qu'un incendie survenu plusieurs jours avant la collision du Titanic avec un iceberg serait à l'origine de la catastrophe. Découvrez cette incroyable histoire ce soir sur France 5 à 20h50.

On croyait tout savoir sur le naufrage du Titanic.. Découvrez la vérité ce mercredi 12 avril sur France 5 à 20h50, dans un documentaire consacré à une nouvelle théorie qui vient tou changer. Plus de 100 ans après la disparition du paquebot réputé "insubmersible", le journaliste irlandais Senan Molony, féru du sujet, fait de nouvelles révélations.  Comme le rapporte le journal britannique The Independent, ce dernier prétend qu'un incendie survenu plusieurs jours avant la collision du Titanic avec un iceberg serait à l'origine de la catastrophe.

Des grandes marques noires de près de dix mètres de haut

Après avoir passé plus de 30 ans à faire des recherches sur ce naufrage, Senan Molony a basé sa théorie sur des photos, peu connues du grand public, prises par l’ingénieur en chef du paquebot avant que le navire ne quitte le chantier naval de Belfast (Irlande du Nord) où il a été construit. Des grandes marques noires de près de dix mètres de haut seraient en effet visibles sur les clichés de la partie avant-droite de la coque.


Selon plusieurs experts interrogés par le journaliste, ces marques seraient bien la preuve de l'existence d'un incendie survenu dans l'un des réservoirs à carburant situés dans la soute du bateau... avant même la mise à l'eau du paquebot. "Des scientifiques m’ont expliqué que le feu a dû brûler pendant plusieurs semaines et atteindre une température d’au moins 1000 degrés", explique Senan Molony. 


"Et une telle température aurait inévitablement causé des changements dans la composition de l’acier, qui aurait perdu près de 75% de sa résistance, selon le docteur en métallurgie Martin Strangwood", poursuit-il. Pour Senan Moloney, ce sinistre aurait donc fragilisé la coque, ce qui aurait été fatal au navire au moment de percuter un iceberg.

Le paquebot n’aurait jamais dû être mis à l'eauSenan Molony

Toujours selon le journaliste, le président de la compagnie ayant construit le Titanic, aurait strictement interdit à l'équipage du navire de mentionner l'existence de cet incendie aux 2500 passagers présents à bord. "De façon inhabituelle, le navire a même dû accoster sur son côté gauche dans son port de départ à Southampton pour cacher les dommages aux passagers qui y ont embarqué. Des employés du navire auraient même dissimulé les dégâts sous de la peinture noire", explique-t-il dans son documentaire. 


Et de conclure : "Ce naufrage a été causé par le feu, la glace mais également à cause d’une négligence criminelle. Le feu était connu, le paquebot n’aurait jamais dû être mis à l'eau".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter