Navalny : le sourire de Poutine

Navalny : le sourire de Poutine

L'EDITO - Retour sur la longue interview que Vladimir Poutine a donné en fin de semaine. Le sourire qu'il a émis lorsqu'il a été interrogé sur la responsabilité des services russes dans l'empoisonnement d'Alexeï Navalny nous a particulièrement marqué.

Vladimir Poutine est tout en nuance. D'abord, il ne prononce jamais le nom de son opposant. Le président russe parle du patient de la clinique berlinoise, un homme qu'il faut bien surveiller dit-il, puisqu'il est soutenu par les services spéciaux américains. Mais Vladimir Poutine précise, "si on avait voulu l'empoisonner, l'affaire aurait été menée à son terme". Ce dernier peut nier toutes responsabilités, mais ne peut certainement pas admettre que le FSB (successeur du KGB) se montre incapable de mener à bien ses missions. "Si ordre avait été donné de tuer Navalny, il aurait été tué". Où en sont les enquêtes sur cette affaire aujourd'hui ?

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Ce samedi 19 décembre 2020, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", s'est intéressé aux propos de Vladimir Poutine sur l'affaire Navalny. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 19/12/2020 présentée par Anne-Chloé Bottet, sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : 323 décès recensés en 24 heures, le nombre d'hospitalisations toujours en hausse

EN DIRECT - États-Unis : l'acte d'accusation contre Donald Trump transmis au Sénat lundi

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

6 doses au lieu de 5 : la baisse des livraisons de Pfizer est-elle liée à une nouvelle stratégie de vaccination ?

Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

Lire et commenter