VIDÉO - Norvège : une centaine de rennes fauchés par des trains

DirectLCI
TRISTESSE - Dans le nord de la Norvège, une ligne de chemin de fer se trouve sur la route de la transhumance des cervidés. Les accidents se multiplient ces derniers jours : 108 rennes ont été fauchés.

En Norvège, quelque 250.000 rennes vivent à l'état semi-domestique, la plupart dans le Grand Nord du pays. Les éleveurs emmènent actuellement leurs troupeaux vers les pâturages d'hiver. Mais cette transhumance est pleine de périls. Et au-delà des noyades et des collisions avec les voitures, les lignes de chemin de fer se révèlent être les obstacles les plus meurtiers.


Samedi dernier, à Mosjoen, un train de marchandises a ainsi tué d'un coup 65 cervidés qui se trouvaient sur une voie ferrée. "Je suis tellement en colère que j'en ai le vertige", a déclaré le propriétaire du troupeau décimé, Ole Henrik Kappfjell, à la radio NRK. "C'est une tragédie animale insensée. C'est un cauchemar psychologique que nous vivons aujourd'hui." 

C'était un cauchemar à regarderJon Erling Utsi, documentariste norvégien

Le documentariste Jon Erling Utsi est venu sur les lieux pour rendre compte du drame. Sur ses images, on découvre les cervidés couchés sur le sol, la neige tâchée de sang. "C'était un cauchemar à regarder", a-t-il confié. "Le pire, c'était les animaux qui n'ont pas été tués dans l'accident. Ils gisaient là, souffrants. C'était un bain de sang sur plusieurs kilomètres", a-t-il ajouté. Certains rennes agonisants ont dû être achevés à l'aide de fusils.


L'opérateur ferroviaire, Bane NOR, explique que des avertissements sont envoyés aux conducteurs lorsqu'il traverse cette zone pour les inviter à ralentir mais qu'une "faille technique" a empêché leur fonctionnement. "C'est vraiment regrettable (...), il est très rare que nous ayons ces types de défaillances techniques sur le système", regrette Thor Braekkan, directeur régionale de Bane NOR. "Quand nous avons réalisé que les avertissements n'avaient pas été envoyés, nous avons téléphoné au conducteur. Mais à ce moment là, le train venait tout juste de percuter le troupeau."

Ce triste incident n'est pas isolé : au total, une centaine de rennes ont été fauchés ces derniers jours. Et entre 2013 et 2016, ce sont plus de 2000 bêtes qui ont péri le long de cette ligne de chemin de fer septentrionale.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter