VIDEO - Certains des 11 enfants retrouvés dans un camp sordide étaient entraînés à commettre des fusillades de masse

VIDEO - Certains des 11 enfants retrouvés dans un camp sordide étaient entraînés à commettre des fusillades de masse

ETATS UNIS - Onze enfants âgés de un à quinze ans ont été découverts "par hasard" par des enquêteurs, au Nouveau-Mexique. Au moins l'un d'entre eux était formé aux armes en vue de commettre une fusillade. Voici ce que l'on sait sur les personnes retrouvées dans ce camp sordide.

Ce qui n’était qu’une simple recherche d’enfant disparu est devenue une affaire criminelle aux multiples rebondissements, ces dernières heures, aux Etats-Unis. La découverte d’un camp de fortune au Nouveau-Mexique a permis aux enquêteurs de découvrir l’existence de 11 enfants qui, selon le procureur, se préparaient à commettre des fusillades "en milieu scolaire".

L'enquête des forces de l'ordre avait débuté en décembre 2017, dans le comté de Jonesboro, en Géorgie. C'est là que Siraj Wahhaj, 39 ans, était soupçonné d'avoir enlevé son fils Abdul-Ghani. La mère avait affirmé à la police que l'enfant souffrant d'épilepsie et de problèmes cognitifs était allé au parc avec son père, mais qu'il n'était jamais revenu. Sur la foi d'un renseignement, selon lequel le père était supposé se cacher en compagnie d'un certain Lucas Morten dans un "campement de fortune entouré de pneus et d'un chemin de terre", le shérif Hogrefe avait obtenu le 2 août un mandat de perquisition. 

"Un danger pour la communauté"

Sur place, les enquêteurs vont aller de surprise en surprise : les deux hommes sont retrouvés, mais au milieu des buissons du désert du Nouveau-Mexique, avec un fusil semi-automatique AR-15, cinq chargeurs de 30 balles pleins et quatre pistolets chargés. Mais surtout, onze enfants de un à 15 ans sont découverts sur place, retenus dans des conditions horribles dans ce campement confectionné avec des palettes de bois, des bâches en plastique et autres déchets. Les enfants disposaient de peu de nourriture et d'eau et n'avaient pas de chaussures et étaient vêtus de guenilles.

Leurs mères, trois femmes, sont interpellées. Abdul-Ghani, lui, n'a pas été retrouvé à cette occasion. Après l'interrogatoire des suspects vendredi et samedi, les policiers sont retournés sur place. Et ils ont retrouvé ses restes. Si l'enquête devra faire la lumière sur les causes de sa mort, sa mère a expliqué aux autorités que le père souhaitait exorciser son fils, dont il pensait que les problèmes de santé étaient dus à un démon.

Les deux hommes sont désormais derrière les barreaux. Lucas Morten a été inculpé pour avoir hébergé un fugitif et Siraj Wahhaj a été placé en détention en vertu du mandat d'arrêt émis en Géorgie pour enlèvement d'enfant. L'homme est "un danger pour la communauté", a indiqué le bureau du procureur du 8e district du Nouveau-Mexique. Et de préciser : "Un tuteur temporaire de l'un des enfants a déclaré que l'accusé avait entraîné l'enfant à tirer avec un fusil d'assaut pour se préparer à de futures fusillades en milieu scolaire". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary-sur-Mer : une mère et son bébé secourus, deux personnes toujours recherchées

EN DIRECT - Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de 5000 contrôles mensuels dans les entreprises

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.