Nouvelle attaque contre Barkhane : la stratégie des Djihadistes

Nouvelle attaque contre Barkhane : la stratégie des Djihadistes

Au Mali, c'est la troisième attaque subie par l'armée française depuis la fin décembre, avec un mode opératoire relativement inhabituel. Un véhicule piégé a tenté de percuter un convoi. Six soldats ont été blessés.

Six soldats ont été blessés au Mali vendredi dans une attaque au véhicule suicide. Même s'il y a eu des précédents, ce mode opératoire reste très peu fréquent. L'attentat prolonge une séquence douloureuse pour la force Barkhane. Cinq militaires avaient déjà été tués par des mines artisanales dissimulées en moins d'une semaine au moment des fêtes de fin d'année. Pour expliquer ce bilan, la période est importante. Elle est traditionnellement marquée par un arrêt des patrouilles autour des deux réveillons.

Toute l'info sur

Le WE

L'activité djihadiste est soutenue, mais il est difficile de hiérarchiser les autres explications possibles. Compétition entre les groupes armés, provocation au moment du premier anniversaire du Sommet de Pau qui avait confirmé la détermination des pays du Sahel dans la lutte contre le terrorisme ou dissuasion de certains États européens à s'engager au côté de la France. Sans parler de la dénonciation permanente auprès de l'opinion publique française d'une opération militaire qualifiée d'illégitime ou d'inutile. Emmanuel Macron devrait ordonner le retour au format de 4 500 hommes sur place, avec le désengagement des renforts envoyés il y a un an. Classe politique et journaliste s'interrogent sur la durée de cette intervention lancée au Sahel depuis 2013.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid : les États-Unis dépassent la barre des 25 millions de cas recensés

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter