VIDEO. Nouvelle provocation de la Corée du Nord avec un tir de fusée longue portée

VIDEO. Nouvelle provocation de la Corée du Nord avec un tir de fusée longue portée

DirectLCI
ESCALADE - La Corée du Nord a annoncé avoir mis en orbite un satellite grâce à un tir de fusée. La communauté internationale s'indigne et dans le même temps les Etats-Unis et la Corée du Sud discutent pour déployer un bouclier anti-missiles dans la péninsule.

Un mois après son dernier essai nucléaire, Pyongyang secoue de nouveau la scène internationale. Le pays a affirmé ce dimanche 7 février avoir réussi à mettre en orbite son satellite Kwangmyong 4 grâce à un tir de fusée longue portée. La télévision nord-coréenne a diffusé des images de son leader Kim Jong-Un observant son lancement.

La communauté internationale voit dans ce tir un essai de missile balistique. Les Etats-Unis et le Japon soulignent que "le lancement aujourd'hui d'un prétendu 'satellite' par la Corée du Nord est une violation des résolutions pertinentes de l'ONU" qui interdisent à Pyongyang toute activité balistique ou nucléaire. Le secrétaire général de l'ONU Bank Ki-moon a demandé à la Corée du Nord de "cesser ses actions provocatrices".

Pourparlers sur un bouclier anti-missiles

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU se tiendra à 17h, heure française alors que l'Elysée a appelé "à une réaction rapide et sévère" de la communauté internationale "dès aujourd'hui". En attendant, les Etats-Unis s'entretiennent avec Séoul pour développer dans la péninsule coréenne un système de défense anti-missiles.

La Russie a de son côté condamné ce tir qu'elle considère comme "une aggravation sérieuse de la situation dans la péninsule coréenne et l'Asie du nord-est dans son ensemble". La Chine a, quant à elle, exprimé "ses regrets" : Pyongyang "a le droit à une utilisation pacifique de l'espace mais ce droit est limité par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-elle déclaré.

La Corée du Nord est déjà frappée de lourdes sanctions internationales à la suite de ses tirs balistiques et de trois essais nucléaires, menés en octobre 2006, mai 2009 et février 2013.

A LIRE AUSSI
>>
Bombe H de la Corée du Nord : Washington refroidit le débat
>>
"Les Nord-Coréens ont au maximum de quoi fabriquer une quinzaine de bombes nucléaires"
>>
La Corée du Nord largue des détritus sur les Sud-Coréens

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter