VIDEO. Nouvelle provocation de la Corée du Nord avec un tir de fusée longue portée

International
ESCALADE - La Corée du Nord a annoncé avoir mis en orbite un satellite grâce à un tir de fusée. La communauté internationale s'indigne et dans le même temps les Etats-Unis et la Corée du Sud discutent pour déployer un bouclier anti-missiles dans la péninsule.

Un mois après son dernier essai nucléaire, Pyongyang secoue de nouveau la scène internationale. Le pays a affirmé ce dimanche 7 février avoir réussi à mettre en orbite son satellite Kwangmyong 4 grâce à un tir de fusée longue portée. La télévision nord-coréenne a diffusé des images de son leader Kim Jong-Un observant son lancement.

La communauté internationale voit dans ce tir un essai de missile balistique. Les Etats-Unis et le Japon soulignent que "le lancement aujourd'hui d'un prétendu 'satellite' par la Corée du Nord est une violation des résolutions pertinentes de l'ONU" qui interdisent à Pyongyang toute activité balistique ou nucléaire. Le secrétaire général de l'ONU Bank Ki-moon a demandé à la Corée du Nord de "cesser ses actions provocatrices".

Pourparlers sur un bouclier anti-missiles

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU se tiendra à 17h, heure française alors que l'Elysée a appelé "à une réaction rapide et sévère" de la communauté internationale "dès aujourd'hui". En attendant, les Etats-Unis s'entretiennent avec Séoul pour développer dans la péninsule coréenne un système de défense anti-missiles.

La Russie a de son côté condamné ce tir qu'elle considère comme "une aggravation sérieuse de la situation dans la péninsule coréenne et l'Asie du nord-est dans son ensemble". La Chine a, quant à elle, exprimé "ses regrets" : Pyongyang "a le droit à une utilisation pacifique de l'espace mais ce droit est limité par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-elle déclaré.

La Corée du Nord est déjà frappée de lourdes sanctions internationales à la suite de ses tirs balistiques et de trois essais nucléaires, menés en octobre 2006, mai 2009 et février 2013.

A LIRE AUSSI
>>
Bombe H de la Corée du Nord : Washington refroidit le débat
>>
"Les Nord-Coréens ont au maximum de quoi fabriquer une quinzaine de bombes nucléaires"
>>
La Corée du Nord largue des détritus sur les Sud-Coréens

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter