VIDÉO - Obésité infantile : les Pays-Bas partent à la chasse aux héros des enfants sur la junk-food

DirectLCI
MANGER MIEUX - Les Pays-Bas viennent d'interdire les personnages de dessins animés sur les emballages de junk food à destination des enfants de moins de 13 ans. En France, les programmes jeunesse diffusés sur le service public pourraient être débarrassés de toute publicité.

Une première en Europe. Les Pays-Bas vont supprimer les personnages de dessins animés des emballages de nourriture. Par ce biais, ils comptent dissuader les plus jeunes d'acheter de la junk food et ainsi, lutter contre l'obésité. Cette décision, prise "après des débats publics sur l'impact de la pub ciblant les enfants" par la Fédération de l'industrie alimentaire néerlandais (FNLI), interdira à l'industrie agroalimentaire d'afficher les héros destinés aux moins de 13 ans sur les emballages.

Bye-bye Dora l'exploratrice et Bob l'éponge !

La mesure, qui doit en vigueur courant 2017, viserait à éliminer les personnages "sous licence". Ce sera notamment le cas de Dora l'exploratrice, de Bob l'éponge ou encore de la cultissime Reine des neiges. Mais sans affecter les héros "spécifiques aux produits", comme par exemple le chien de Chocapic ou Tony le tigre, la célèbre mascotte de la marque Frosties. 


L'ONG Foodwatch, qui défend les consommateurs, salue cette avancée mais estime que les critères nutritionnels utilisés pour déterminer si un produit est sain et équilibré sont si bas que seuls les pires exemples de junk food seront affectés.

Et en France, alors ?

Dans le même temps, au Royaume-Uni, l'interdiction des pubs pro-junk food à destination des enfants à la télévision, sur internet, dans les magazines et au cinéma sont déjà en vigueur. En France, d'ici janvier 2018, sur le même principe, les programmes jeunesse diffusés sur le service public pourraient ne plus comporter de publicités ni avant, ni pendant, ni après. 

En vidéo

Malbouffe, obésité… ces pays qui prennent des mesures drastiques

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter