VIDÉO - Pakistan : Daech revendique l'attaque d'une école de police qui a fait 60 morts

DirectLCI
KAMIKAZES - Lundi soir, peu avant minuit, trois kamikazes armés ont attaqué une école de police près de Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan. Le dernier bilan est de 60 morts et de 118 blessés.

Une école de police située près de Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, a été frappée par une attaque terroriste dans la nuit de lundi à mardi. Selon le dernier bilan, au moins 60 personnes ont péri et 118 ont été blessées dans cette attaque attribuée à un groupe islamiste, selon les autorités, qui ont annoncés avoir sécurisé la zone. Une attaque très vite revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), via son canal de diffusion Amaq. 

Selon l'armée, les assaillants ont pénétré avant minuit dans l'école de police, qui héberge environ 700 policiers en formation. L'attaque a été menée par trois kamikazes armés, a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur de la province du Baloutchistan, Mir Sarfaraz Ahmed Bugti, révisant à la baisse le nombre d'assaillants, initialement évalué entre 5 et 6 par l'armée. Après plusieurs heures d'échanges de tirs, un responsable provincial a annoncé mardi matin que l'armée avait délogé les assaillants et sécurisé l'établissement.

Le Balouchistan, une province instable

Un peu plus tôt, le général Sher Afgan, commandant de l'armée pakistanaise chargé de la contre-offensive, avait émis l'hypothès d'une attaque orchestrée par une faction du groupe islamiste Lashkar-e-Jhangvi, allié des talibans pakistanais. Selon lui, les assaillants "communiquaient avec des cadres en Afghanistan".


Cette attaque intervient alors que Kaboul accuse très régulièrement Islamabad d'abriter des insurgés s'en prenant à des cibles gouvernementales afghanes, mais l'inverse est plus rare. Le Baloutchistan, la plus vaste et la plus pauvre des provinces du Pakistan en dépit d'importantes ressources naturelles, est secouée par des violences islamistes, et en proie à des conflits intercommunautaires ainsi qu'une insurrection séparatiste.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter