VIDÉO - Pour son 100e jour à la tête des Etats-Unis, Trump défie la presse, qui lui répond avec humour

PING-PONG - Ce samedi, Donald Trump a rejoint ses partisans réunis à Harrisburg, en Pennsylvanie, dédaignant le dîner annuel de l'association des correspondants de la Maison blanche, organisé à Washington.

Au dîner annuel de l'association des correspondants de la Maison blanche, organisé samedi soir à Washington, Donald Trump a préféré la compagnie de ses électeurs, devant lesquels il a réitéré sa critique de médias jugés "incompétents, malhonnêtes". Trump et ses équipes ont choisi de décliner l'invitation au traditionnel dîner de la presse en raison du traitement "injuste" à laquelle cette dernière les soumettrait selon eux.


Seul un président avant lui avait boudé cette réunion annuelle : Donald Reagan en 1981. Et pour cause, il venait d'être la cible d'une tentative d'assassinat. Une absence qui souligne les relations toujours tendues entre le président et les médias. Hasan Minhaj, journaliste au Daily Show, n'a pas manqué de souligner cette absence au dîner dédié à la liberté de la presse, multipliant les piques humoristiques. "Le dirigeant de notre pays n'est pas là", remarque-t-il. "Et c'est parce qu'il vit à Moscou. C'est un très long vol, ça aurait été compliqué pour Vlad (Vladimir Poutine, ndlr) de venir. Vlad n'a pa pu un samedi, on est samedi !" Sans oublier de revenir sur le président des Etats-Unis : "En ce qui concerne l'autre gars, je pense qu'il est en Pennsylvanie parce qu'il ne supporte pas les blagues".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet