VIDÉO - Pourquoi l'histoire de Quaden Bayles n'est pas un fake

Description du sujet digitial

DÉCRYPTAGE – Depuis la diffusion sur Facebook d’une vidéo dans laquelle il dénonce le harcèlement scolaire dont il est victime, le jeune Quaden Bayles fait l’objet de multiples rumeurs. LCI les a décryptées une par une en vidéo.

Ses larmes ont fait le tour du monde. Le 19 février dernier, la mère de Quaden Bayles, 9 ans, postait sur Facebook une vidéo déchirante dans laquelle son fils, atteint de nanisme, exprimait sa colère face au harcèlement dont il est victime dans son école de Brisbane. "Donne-moi un couteau, je veux me suicider", hurlait l’enfant dans cette séquence, filmée au smartphone, qui a été vue plus de 25 millions fois sur le réseau social. 

Si la douleur de Quaden a suscité une vague d’émotion impressionnante, de nombreux internautes ont rapidement mis en doute la sincérité du jeune garçon, et de sa mère. Pour certains, il n’aurait pas 9 ans mais 18 ans. Pour d’autres, ce serait un acteur qui cherche à attirer l’attention sur lui. Et la cagnotte ouverte pour lui offrir un voyage à Disneyland ne serait qu’une vulgaire arnaque destinée à enrichir sa famille.

Lire aussi

Ces derniers jours, les théories du complot autour de Quaden ont été renforcées par la création de faux comptes, utilisant les images postées sur les réseaux sociaux par Yarraka Bayles, la mère de l’enfant. Au cours du week-end, elle a supprimé la page officielle de son fils sur Instagram. Et retiré de Facebook la séquence qui a ému les internautes.

Dans la vidéo ci-dessus, LCI.fr décrypte une par une les rumeurs au sujet de Quaden. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.