Élection américaine, l'enjeu des votes par correspondance

Élection américaine, l'enjeu des votes par correspondance

L'élection présidentielle américaine se joue aussi dans les bureaux de dépouillement des votes par correspondance. Plus de cent millions d'électeurs ont utilisé cette procédure et le dépouillement de leur bulletin est un enjeu décisif.

Par crainte de l'épidémie, les Américains ont plébiscité ce système de vote anticipé. Ils étaient 33 millions lors de la dernière élection, contre 64 millions aujourd'hui. Quatre électeurs sur dix au moins ont déjà voté ainsi, mais le contrôle de leur voix prend plus de temps. Dans une trentaine d'État, il faudra attendre trois jours. Et en cas de résultats serrés, le nom du vainqueur ne sera pas connu avant vendredi prochain. Dans une vingtaine d'autres États, les votes continueront à être envoyés jusqu'à quatorze jours après l'élection. Dans ce cas, pas de résultats définitifs avant le 17 novembre.

S'il est donné perdant avec un faible écart de voix cette nuit, Donald Trump promet de contester l'élection. D'ailleurs, le président américain pense que "ce système de vote est dangereux", car "il pourrait y avoir beaucoup de fraudes". Traditionnellement, le vote par correspondance est favorable aux démocrates. Et de son côté, Joe Biden dispose aussi d'une armée d'avocats prêts à répondre au recours en justice de son adversaire.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Feu vert de l'Assemblée nationale à l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - À peine président, Joe Biden signe une série de décrets dont le retour dans l'Accord de Paris

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

Vents violents : cinq départements désormais en vigilance orange

Lire et commenter