Présidentielle américaine : passe d'armes entre Obama et Trump

Présidentielle américaine : passe d'armes entre Obama et Trump
International

ETATS-UNIS - Lors de la convention démocrate, Barack Obama a prononcé un sévère réquisitoire contre son successeur républicain Donald Trump qui n'a, selon lui, "jamais" pris la mesure de son poste. Ce dernier n'a pas manqué de réagir vigoureusement.

Donald Trump a de nouveau été la cible de tous les discours lors de la convention démocrate, dans la nuit de mercredi à jeudi. Un en particulier : celui de Barack Obama. Le visage grave, l'ex-hôte de la Maison Blanche a prononcé, à 75 jours de la présidentielle américaine, un sévère réquisitoire contre son successeur républicain. 

"J'ai espéré, pour le bien de notre pays, que Donald Trump puisse montrer l'envie de prendre son rôle au sérieux, qu'il puisse ressentir le poids de la fonction", a affirmé Barack Obama. "Mais il ne l'a jamais fait". 

"Une émission de téléréalité de plus"

L'ancien président a ensuite affirmé que Donald Trump avait transformé la présidence en "une émission de téléréalité de plus qu'il peut utiliser pour attirer l'attention dont il a besoin". Durant son long réquisitoire, il  est également revenu sur la gestion de la crise sanitaire. "Les conséquences de cet échec sont graves : 170.000 Américains morts, des millions d'emplois perdus, nos pires instincts libérés". 

"Je suis bien conscient du fait que, dans une époque marquée par autant de divisions, la plupart d'entre vous ont déjà fait leur choix", a-t-il admis. Avant de s'adresser à ceux qui seraient tentés de s'abstenir, ou qui auraient un doute. "Ce que nous faisons ces 76 prochains jours fera écho à travers les générations à venir". 

Barack Obama a également dressé les louanges de Joe Biden, son vice-président durant ses huit années à la Maison Blanche. "Joe Biden a fait de moi un meilleur président. Je vous demande de croire en sa capacité et celle de Kamala (Harris, sa colistière, ndlr) de nous aider à faire de nous un pays meilleur. Plus important encore, je vous demande de croire en les vôtres et de les aider, dans cette élection et au-delà". 

Donald Trump piqué au vif

Le président Donald Trump a vivement répliqué aux critiques de son prédécesseur, sur Twitter et lors d'une conférence de presse, jugeant qu'il avait été "inefficace". "Quand j'entends cela et que je vous vois l'horreur qu'il nous a laissée, la stupidité des accords qu'il a conclus...", a réagi l'actuel locataire de la Maison Blanche. "Regardez comme il était mauvais, à quel point il fut un président inefficace", a-t-il ajouté. 

Toute l'info sur

Présidentielle US : Trump vs Biden, l'affiche d'une élection imprévisible

Suivez les dernières informations sur l'élection présidentielle américainePODCAST EXCLUSIF : Far West. Suivez les élections dans la peau d'un électeur américain

Pendant le discours de Barack Obama, Donald Trump a multiplié les tweets colériques, en lettres capitales, accusant en particulier son prédécesseur de l'avoir espionné pendant sa campagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

EN DIRECT - Covid-19 : la situation va "s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions"

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent