Qui forme la garde rapprochée de Joe Biden ?

Qui forme la garde rapprochée de Joe Biden ?

VALEURS - La famille est toujours très importante pour un chef d'État américain. Et Joe Biden, fraîchement élu, n'échappe pas à cette règle. Le socle du nouveau président est assurément familial, à commencer par sa femme Jill, au soutien inconditionnel.

Sur la tribune samedi soir à Wilmington dans le Delaware (États-Unis), ils sont tous là, en rang serré : le clan Biden, au grand complet. En premier lieu, il y a sa femme Jill, qui s'est totalement investie dans la campagne de son mari, et ce dès les 

primaires. Le candidat démocrate avait ainsi pris l'habitude de se présenter comme "le mari de Jill Biden". Et c'est bien plus qu'une simple formule. Il faut dire qu'avec sa seconde épouse, la relation est fusionnelle. "Je ne serais pas là sans son amour et son soutien inconditionnel", a-t-il confié, ému.  

Omniprésente pendant la campagne, cette enseignante de 69 ans compte bien poursuivre ses cours à l'université. L'école publique trouvera d'ailleurs en elle une alliée de poids. "Joe va vous écouter. Et je pense que c'est essentiel. Nous, enseignants, allons enfin être entendus", a-t-elle confirmé. Femme de tête, mais aussi protectrice, la prochaine "First Lady" n'avait pas hésité, malgré sa fine silhouette, à repousser une protestataire qui s'approchait de son époux lors d'un meeting à Los Angeles en mars dernier.

Toute l'info sur

L'Amérique se choisit Joe Biden et Kamala Harris

Lire aussi

Barack Obama, un soutien de taille

Jill rencontre Joe Biden en 1975. Celui qui est alors jeune sénateur du Delaware a perdu sa première femme et sa fille dans un accident de voiture deux ans plus tôt. Encore petits, ses deux fils survivants, Beau et Hunter, avaient eux-mêmes suggéré à leur père d'épouser Jill, a raconté Joe Biden dans des mémoires, où il avait écrit : "Elle m'a redonné la vie". Et c'est ensemble qu'ils affronteront une deuxième épreuve vingt ans plus tard lorsque Beau, promis à un destin national, est emporté par un cancer à l'âge de 46 ans. 

Des épreuves qui ont façonné  un homme empathique : "On s'inspire de ce que Beau aurait voulu pour nous, s'il était là. Je jure devant Dieu, c'est ce qu'on essaie de faire avec mon épouse, ma fille, mon fils, mes cinq petits enfants", évoque le nouveau locataire de la Maison Blanche, dont les enfants ont été très présents pendant la campagne. Il y a d'abord Hunter, l'enfant terrible, et puis Ashley, née en 1981, brillante et très engagée dans le domaine social.

Quant au clan politique, il compte un soutien de taille. Il s'agit de Barack Obama qui l'avait remis en selle en le nommant vice-président en 2009. "C'est le meilleur vice-président qu'on ait eu", disait-il. Joe Biden s'appuie aussi sur son complice de toujours Ted Kaufman, 81 ans, aux commandes de l'équipe de transition. Une prime à la fidélité, même si le socle du nouveau président est assurément familial.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe : le classement bouleversé après le sauvetage de Kevin Escoffier

EN DIRECT - Macron envisage une campagne de vaccination grand public "entre avril et juin"

VIDÉO - Qui sera élue Miss France 2021 ? Découvrez les photos officielles des 29 candidates

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter