VIDEO - Présidentielle US : la com' déjantée des candidats républicains

International
WTF - A quelques heures du premier débat des primaires républicaines, les candidats semblent rivaliser d'audace pour proposer la communication la plus originale. Au risque d'oublier la question du programme.

Les primaires républicaines entrent dans leur seconde phase. Jeudi soir, les 17 (!) candidats qui espèrent représenter le parti conservateur américain s'affronteront dans deux débats télévisés. Pour les spectateurs, ce sera l'occasion de tirer les premières conclusions : Jeb Bush, fils et frère de présidents, sera-t-il à la hauteur des ambitions familiales ? Donald Trump, le milliardaire qui a pour l'instant surtout critiqué ses adversaires, pourra-t-il proposer un programme politique concret ? Et Scott Walker, qui tient pour l'heure la corde auprès des électeurs de l'Iowa, où se tiendra l'une des deux premières primaires, pourra-t-il tenir la distance ? Autant de questions auxquelles les analystes politiques tenteront d'apporter une réponse.

Donald Trump, champion du buzz

En tous les cas, le débat de jeudi soir sera aussi l'occasion d'apporter un peu de profondeur à la campagne des Républicains. Car, pour l'instant, force est de constater que les différents candidats ont davantage cherché à faire le buzz qu'à réellement faire montre de leurs compétences. A ce jeu, le champion toutes catégories est bien sûr Donald Trump. Cet habitué des plateaux télé – il s'est notamment fait connaître dans l'émission de téléréalité The Apprentice – ne manque jamais une occasion de tancer ses adversaires, quitte à susciter des réactions outrées. Il a ainsi reproché à John McCain, adversaire de Barack Obama en 2008, d'avoir été capturé pendant la guerre du Vietnam ; aux immigrés mexicains "d'apporter de la drogue" et d'être "des violeurs" ; et à Hillary Clinton, candidate déclarée aux primaires démocrates, d'être incapable de satisfaire son mari.

A LIRE AUSSI >> Donald Trump, le serial gaffeur de la présidentielle américaine

Mais le milliardaire est loin d'être le seul à chercher à attirer l'attention des médias par tous les moyens. Depuis quelques semaines, de nombreuses vidéos mettant en scène les candidats républicains fleurissent sur Internet, montrant leurs tentatives plus ou moins amusantes de défendre leur programme. C'est ainsi que Ben Carson, candidat mais aussi neurochirurgien de renom, pointe les faiblesses de la loi sur la santé de Barack Obama tout en jouant à "Docteur Maboul".


De même, le sénateur du Kentucky Rand Paul appelle à une simplification du code des impôts en attaquant les 70.000 pages qui le composent à la tronçonneuse.


D'autres enfin font des vidéos essentiellement pour le spectacle, comme Ted Cruz, sénateur du Texas, faisant cuire du bacon sur le canon de son fusil d'assaut, ou encore Lindsey Graham, sénateur de Caroline du Sud, étudiant la meilleure façon pour détruire son téléphone après que Donald Trump a donné son numéro en direct sur CNN.



Une chose est sûre, tous les moyens sont bons pour se faire remarquer. Mais il faut dire que l'organisation même de la campagne au sein du Grand Old Party semble faite pour inciter à ce genre de comportements : seuls douze débats seront organisés d'ici le mois de mars 2016, contre plus d'une vingtaine lors des précédentes élections.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter