Prisonniers djihadistes : un moyen de pression contre l'Europe

Prisonniers djihadistes : un moyen de pression contre l'Europe

La Turquie ne veut plus supporter la charge des islamistes emprisonnés dans le pays. Ce jeudi après-midi, le ministre de l'Intérieur turc a encore fait monter la pression sur l'Europe et lance un compte à rebours.

Une déclaration de la Turquie inquiète beaucoup les pays européens, dont l'Hexagone. Le président turc Recep Tayyip Erdogan promet de leur renvoyer leurs djihadistes dès lundi 11 novembre. 1 200 anciens combattants de l'État islamique seraient détenus dans les prisons turques. Et cette menace a aussi été avancée par les Kurdes dans le nord de la Syrie, qui ont aujourd'hui la charge de milliers de prisonniers en lien avec Daech.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 08/11/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 8 novembre 2019 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter