VIDÉO - "Promotion canapé" : une statue pour dénoncer les abus sexuels d'Harvey Weinstein

International
PARIA - À trois jours de la 90e cérémonie des Oscars, un artiste a inauguré jeudi à Los Angeles une statue dénonçant les pratiques du producteur de cinéma déchu après avoir été accusé par plus de 70 femmes de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols.

Objectif de l'initiative : mettre encore un peu plus en lumière ses méfaits. Accusé par plus de 70 femmes de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols, Harvey Weinstein, se trouve à nouveau pris sous le feu de la critique. À 72 heures de la 90e cérémonie des Oscars, qui se tiendra ce dimanche, à Los Angeles, une statue (financée grâce à un appel aux dons) baptisée "Casting Couch" ("Promotion canapé") a en effet été inaugurée jeudi pour dénoncer les pratiques du producteur déchu. Elle représente l'ex-magnat grandeur nature, vêtu d'un peignoir et assis sur un canapé doré, une statuette d'Oscar à la main, placée à un endroit suggestif. 

En vidéo

Au Royaume-Uni, Harvey Weinstein au bûcher

Son auteur, l'artiste de rue Plastic Jesus, l'a installé à proximité du théâtre où aura lieu la grand-messe du cinéma américain. "Alors que beaucoup pensaient que la 'promotion canapé' était une chose du passé, elle faisait clairement toujours partie de la culture hollywoodienne", explique Plastic Jesus dans un communiqué mis en ligne sur sa page Facebook. "Espérons à présent qu'à la lumière des récentes allégations contre de nombreuses personnalités de Hollywood, le secteur va faire le ménage."

Après des révélations parues début octobre dans le New York Times et le New Yorker, Harvey Weinstein a été exclu de l'Académie des Oscars et licencié de sa propre compagnie, la Weinstein Company, aujourd'hui en faillite. Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de l'entourage de l'ex-producteur tout puissant d'Hollywood.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter