VIDÉO - Quand Donald Trump utilise sa petite-fille pour charmer le président chinois

DirectLCI
DIPLOMATIE - Après le Japon et la Corée du Sud, Donald Trump continue sa tournée en Asie. Il a rencontré ce mercredi le président chinois Xi Jinping et son épouse et en a profité pour lui montrer une vidéo enregistrée par sa petite-fille.

Ne jamais sous-estimer le pouvoir diplomatique des enfants. Après s'être montré belliqueux sur le dossier nord-coréen à Séoul, Donald Trump a changé d'approche en atterrissant sur le sol chinois. 


Reçu en grande pompe par son homologue Xi Jiping, le président américain a bénéficié d'une visite privée de la Cité interdite avec pour guide, Xi Jinping lui-même.


Après cette visite en compagnie de Melania Trump et  Peng Liyuan, l'épouse du président chinois, Donald Trump a sorti son atout charme : une vidéo de sa petite-fille de 6 ans, Arabella Kushner. La fille d'Ivanka et de Jared Kushner avait enregistré une vidéo où elle chante en mandarin et où elle récite quelques vers du Classique des trois caractères, un ouvrage médiéval qui explique les principes du confucianisme aux enfants.


Dans cette ambiance très cordiale, le président chinois s'est montré conquis par cette offensive de charme et a assuré que cette performance méritait un A+. Il a aussi invité la fillette a venir en Chine et a certifié qu'elle était déjà une star dans son pays.

Ce n'est pas la première fois qu'un président américain se sert de ses petits-enfants pour amadouer un rival sur le plan international. En septembre 1959, le président Eisenhower avait utilisé le même stratagème avec Khrouchtchev, en visite diplomatique aux Etats-Unis.  Alors que les deux hommes devaient évoquer la situation de Berlin, pas encore coupée en 2, le président américain avait convié Khrouchtchev dans son ranch et lui avait montré ses petits-enfants. Le soviétique, encore vexé de n'avoir pas pu visiter Disneyland, s'était alors mué en papy-gâteau.

Plus d'articles

Sur le même sujet