VIDÉO - Qui est Ri Sol-ju, la très discrète femme du dictateur nord-coréen Kim Jong-un ?

PORTRAIT - Après plusieurs mois d'absence, la femme de Kim Jong-un vient de réapparaître sur la scène publique locale. Ri Sol-ju, dont on connaît que très peu de choses, n'en demeure pas moins la Première dame du régime. LCI vous dépeint le portrait de celle qui partage la vie du dictateur nord-coréen.

Cela faisait six mois que l'on n'avait plus eu de nouvelles de l'épouse du dictateur nord-coréen Kim Jong-un. Dimanche 10 septembre, les médias officiels de la Corée du Nord ont fait état d'une apparition publique de la Première dame Ri Sol-ju lors d'une représentation en l'honneur des scientifiques et techniciens travaillant sur le programme nucléaire du régime.


Les rumeurs de grossesse (elle aurait accouché du troisième enfant du couple, ndlr) couraient bon train ces derniers mois. Cette absence avait toutefois suscité moins d'inquiètudes qu'en 2016. L'an dernier, elle n'était pas apparu en public pendant sept mois, faisant craindre qu'elle ait perdu les faveurs du dictateur. Elle avait finalement assisté à un meeting aérien de l'aviation de chasse nationale fin décembre, mettant fin aux spéculations sur ses relations avec Kim Jong-un.

Aussi discrète que son dictateur de mari, aucune certitude n'affleure quant aux origines de la jeune femme née entre 1987 et 1989. LCI vous propose de découvrir cinq choses méconnues sur Ri Sol-ju, l'épouse du leader nord-coréen.

  • 1Une présence (trop ?) discrète

    Ses sorties sont devenues si rares qu'elles sont remarquées. Le média sud-coréen Yonhap News a ainsi répertorié l'ensemble de ses apparitions auprès de Kim Jong-un. Très présente lors de ses débuts en tant que Première dame (18 fois en 2012, 22 en 2013 et 15 en 2014), elle s'est faite de plus en plus discrète au fil des années. En 2015 et 2016, elle n'a été vue qu'à sept et trois reprises. Cette année, elle n'est sortie que deux fois.

  • 2Un passif avec les renseignements sud-coréens

    Sa première apparition en tant que Première dame de Corée du Nord en 2012 n'est pas passée inaperçue. Elle a même fait des émules de l'autre côté de la frontière. Selon l'ancien patron des services secrets sud-coréens Won Sei-hoon, Ri Sol-ju était si populaire à l'époque que la Corée du Sud a mobilisé des cyber-combattants afin de détourner l'attention du public de la charmante épouse du leader nord-coréen.

  • 3Son style détonne avec la tradition

    À l'instar de son mari Kim Jong-un, aucune certitude n'affleure quant aux origines de la jeune femme. Née entre 1987 et 1989 selon les médias sud-coréens, Ri Sol-ju est la caution "mode" du régime. Ayant des goûs de luxe, en témoigne le sac Dior à plus de mille dollars qu'elle portait lors d'une représentation en 2012, Ri Sol-ju s'affiche lors de ses rares sorties officielles vêtue en tailleur. Les autres femmes entourant le dictateur apparaîssent soit en costume traditionnel, soit dans un strict uniforme communiste.

  • 4Une sombre affaire de vengeance

    Chanteuse au sein d'un célèbre groupe, Ri Sol-ju aurait été mêlée à une sordide histoire d'élimination d'une ancienne maîtresse de Kim Jong-un. Selon la presse internationale, elle serait à l'origine de l'exécution de Hyon Song-wol, membre de la même formation musicale qu'elle. Cette dernière aurait été fusillée pour infraction à la loi sur la pornographie. Une version démentie par certains spécialistes du régime nord-coréen. Ils sont plusieurs à affirmer que l'assassinat de son ancienne rivale n'a jamais eu lieu. 

  • 5Une Première dame "validée" par le régime

    Selon le journal sud-coréen Chosun Ilbo, la première rencontre entre Ri Sol-ju et Kim Jong-un daterait du Nouvel An 2010. La jeune femme, qui était encore chanteuse, se serait produite devant Kim Jong-il et son fils, attirant l'attention de ce dernier. "Validée" par le régime, elle aurait alors suivi une formation de six mois pour la préparer à ses futures fonctions. Jusqu'ici, seule une autre Première dame avait été mise en avant : Kim Song-ae, la seconde épouse de Kim Il-sung, le grand-père du dictateur actuel.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Détente entre la Corée du Nord et les États-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter