VIDÉO - Etats-Unis : les portraits de quatre confédérés décrochés au Congrès

Quatre portraits decroches au Congres

ANTIRACISME - Dans le contexte tendu qui fait suite à la mort de Georges Floyd aux mains de la police, le Congrès américain a décroché quatre portraits de confédérés des murs de ses couloirs.

C'est un geste ordonné par la présidente de la chambre, la démocrate Nancy Pelosi, à la veille de la commémoration de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis : des employés du Capitole, masqués et juchés sur des escabeaux, ont décroché ce jeudi les portraits de quatre confédérés qui ornaient un couloir menant à l'hémicycle.

Celle qui s'oppose souvent frontalement à Donald Trump a ainsi voulu associer le Congrès au mouvement de colère qui fait suite à la mort de Georges Floyd, cet Afro-Américain de 46 ans tué par des policiers de Minneapolis. 

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Le Sénat refuse d'en faire de même

Nancy Pelosi a tenu à souligner "l'intolérance violente et le racisme grotesque de la Confédération", qui "n'a pas sa place dans les vénérables couloirs du Congrès". Dans un mouvement inverse, le Sénat, à majorité républicaine, vient de rejeter la demande de démonter ses statues de sénateurs confédérés.

Lire aussi

Ces tableaux décrochés représentent quatre élus du XIXe siècle, engagés en leur temps dans la cause confédérée. Les manifestants, eux, ont souvent pris pour cible les statues de confédérés qui trônent encore dans nombre de villes du Sud des Etats-Unis. 

La Confédération est née à la suite du projet d'abolition de l'esclavage, projetée par le président Abraham Lincoln en 1860. Les Etats du Sud ont ainsi tenté de faire sécession du reste des Etats-Unis pour y maintenir le système esclavagiste. Une guerre civile s'ensuivit, de 1861 à 1865, qui permit finalement de rétablir l'Union américaine, mais laissant des traces jusqu'à nos jours dans les mentalités du Sud. Les statues célébrant encore les héros confédérés en sont l'un des signes visibles, et l'objet récurrent de violentes disputes nationales.

La journée du 19 juin, appelée communément "Juneteenth", commémore au départ la proclamation de la libération de tous les esclaves du Texas, le 19 juin 1865. Elle est désormais célébrée dans tous les Etats-Unis, et prend une dimension cruciale cette année dans le contexte des manifestations contre le racisme.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 6000 personnes toujours en réanimation

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

Deux jeunes retrouvés morts après être partis en randonnée au Piton de la Fournaise

Minute par minute, comment suivre le décollage de Thomas Pesquet à bord de SpaceX

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter