Retour au calme à Jersey, Londres rappelle ses patrouilleurs

Retour au calme à Jersey, Londres rappelle ses patrouilleurs

BREXIT - Le Royaume-Uni a annoncé rappeler les deux patrouilleurs de sa marine après le départ des dizaines de bateaux de pêche français qui s'étaient rassemblés jeudi à Jersey dans la Manche.

La situation s’apaise dans les eaux de Jersey. Ce jeudi 6 mai, les dizaines de bateaux de pêche français, qui s’y étaient massés, ont quitté les lieux. Des côtes bretonnes et normandes, ils y étaient venus pour manifester leur mécontentement face à l’accord trouvé entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1er janvier, dans le cadre du Brexit, au sujet de l’accès aux eaux poissonneuses de l’île anglo-normande pour les marins européens.

Les patrouilleurs de la Royal Navy se préparent à rentrer au port au Royaume-Uni- Downing Street

"Nous sommes ravis que les bateaux de pêche français aient désormais quitté les abords de Jersey", s’est réjoui Downing Street dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, le ministère de la Défense britannique avait déployé deux navires de guerre "pour surveiller la situation". Finalement, ils ont été rappelés par Londres en conséquence du retour au calme dans la Manche. "La situation étant résolue pour le moment, les patrouilleurs de la Royal Navy se préparent à rentrer au port au Royaume-Uni", a confirmé Downing Street.

Deux navires français avaient été également déployés

Deux navires français plus modestes, le patrouilleur côtier Athos de la gendarmerie maritime et celui des affaires maritimes, Themis, étaient également arrivés dans la zone située dans les eaux françaises pour assurer "la sécurité de la navigation et la sauvegarde de la vie humaine en mer".

Lire aussi

Une rencontre, qualifiée de "constructive" par le ministre de Jersey, John le Fondré, a eu lieu entre les responsables de l’île et des pêcheurs. Il a été proposé l'instauration d'un forum de discussion entre les deux parties en vue de résoudre cette crise. Ce dernier réside dans la publication d’une liste de 41 navires français, sur 344 demandes, autorisés par le Royaume-Uni à pêcher dans les eaux de Jersey. Selon Paris, cette liste s'accompagne de nouvelles exigences "qui n'ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant" dans le cadre de l'accord du Brexit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Variant Omicron : le Royaume-Uni durcit ses conditions d'entrée pour tous les voyageurs

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.