VIDÉO - Royaume-Uni : des manifestants démontent la statue d'un négrier avant de la jeter à l'eau

VIDÉO - Royaume-Uni : des manifestants démontent la statue d'un négrier avant de la jeter à l'eau
International

PROTESTATIONS - Les manifestations survenues en Grande-Bretagne ce dimanche pour protester contre le racisme et les violences policières ont été émaillées par des incidents à Londres ou encore à Bristol. Dans cette ville du sud-ouest de l'Angleterre, une statue d'un négrier a été déboulonnée avant d'être piétinée et jetée dans la rivière Avon.

La mobilisation a été massive en Angleterre ce dimanche pour rendre hommage à George Floyd et protester contre les violences policières. Si, à Londres, des milliers de personnes se sont massées près de l'ambassade des Etats-Unis, des manifestants ont déboulonné une statue d'un important négrier mort au XVIIIe siècle, Edward Colston, située dans le centre de Bristol. Érigée en 1895 dans une rue qui porte son nom, cette statue de bronze a été arrachée de son piédestal par des cordes tirées par un groupe de manifestants, avant d'être piétinée et jetée dans la rivière Avon.

Un acte "absolument honteux" pour la ministre de l'Intérieur britannique

La police locale a annoncé l'ouverture d'une enquête et la ministre de l'Intérieur, Priti Patel, a dénoncé un acte "absolument honteux". Issu d'une riche famille marchande, Edward Colston, né en 1636 et mort en 1721, s'est enrichi dans le commerce des esclaves avant d'utiliser sa fortune pour financer le développement de Bristol et des bonnes œuvres. Il aurait vendu près de 100.000 esclaves d'Afrique de l'Ouest dans les Caraïbes et aux Amériques entre 1672 et 1689. Ce dimanche, près de 10.000 personnes ont défilé dans les rues de Bristol.

Une statue de Winston Churchill également dégradée

Dans le même temps, devant le Parlement à Londres, la statue de l'ancien Premier ministre conservateur Winston Churchill et héros de la Seconde Guerre mondiale a également été prise pour cible. Sous son nom, barré en noir à la bombe de peinture, était inscrit "était un raciste". Ce rassemblement dans le centre de la capitale s'est soldé par des incidents avec la police en début de soirée.

Lire aussi

En Belgique, le roi Leopold II aussi visé

En Belgique aussi, plusieurs statues de l'ancien roi Leopold II, accusé d'avoir tué 10 millions de Congolais lors de son règne, ont été vandalisées ces derniers jours à Tervuren, près de Bruxelles, à Ostende ou encore à Anvers, où le buste du roi a été recouvert d'une peinture rouge symbolisant le sang versé par les Congolais.

Dans une pétition qui a recueilli dimanche soir près de 58.000 signatures, le groupe "Réparons l'Histoire" réclame aux autorités de la ville de Bruxelles le retrait de toutes les statues érigées en hommage à Léopold II.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Un dossier sur lequel le conseil municipal de la capitale a promis de se pencher lundi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent