VIDÉO - Russie : des tatouages contre les violences conjugales

DirectLCI
GÉNÉROSITÉ - Une Russe a décidé de venir en aide aux victimes de violences conjugales en dissimulant gratuitement leurs cicatrices grâce à des tatouages. Une initiative qui intervient après le projet de loi signé par Vladimir Poutine décriminalisant certaines formes de violences domestiques en Russie.

Yevgeniya Zakhar vit à Ufa en Russie. Elle a décidé d’aider gratuitement les femmes victimes de violences domestiques en camouflant leurs cicatrices grâce aux tatouages en utilisant des fleurs ou des papillons. Après avoir posté une annonce sur les réseaux sociaux, Yevgeniya s’est retrouvée inondée de demandes. Une initiative qui permet à ces femmes de se reconstruire. 


Cette décision a été prise après la promulgation mardi par Vladimir Poutine d'une loi controversée sur la dépénalisation des violences domestiques. Elle réduit notamment l'arsenal judiciaire dont disposent les victimes et les peines encourues par leurs agresseurs. 

C'est une idée de génie pour son effet psychiatrique. D'une part vous éliminez le défaut esthétique et de l'autre vous permettez d'éviter les questions comme "C'est quoi cette cicatrice" ? Yevgeny Fomin, psychiatre

 Selon l'agence nationale des statistiques, 49.579 affaires de violences domestiques ont été recensées en 2015, dont 35.899 impliquant des violences contre une femme.Quelques 7.500 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon en 2015, 

affirme l'association ANNA, qui vient en aide aux femmes victimes de violences.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter