VIDÉO - Moscou rend hommage à son ambassadeur assassiné en Turquie

International
DirectLCI
HOMMAGE NATIONAL - Les autorités russes se sont recueillies, jeudi au ministère des Affaires étrangères à Moscou, autour de la dépouille de leur ambassadeur Andreï Karlov, tué lundi à Ankara.

L'élite politique russe était réunie ce jeudi matin au ministère des Affaires étrangères à Moscou pour rendre un hommage national à Andreï Karlov, son ambassadeur assassiné lundi en Turquie. Le cercueil, rapatrié mardi, est exposé dans le hall, au côté du drapeau russe et entouré de la garde d'honneur. 


 Vladimir Poutine, qui a déposé des roses rouges, n'a pas pris la parole,  mais a discuté avec la veuve et le fils de l'ambassadeur assassiné. La veille, il avait attribué le titre de "Héros de la Russie" à Andreï Karlov pour son "courage" et sa "grande contribution" à la politique  étrangère russe. 


Le Premier ministre Dmitri Medvedev, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et de nombreux autres membres du gouvernement ou parlementaires se sont aussi succédé pour déposer des fleurs au pied du cercueil, sur fond de musique funèbre. Un office religieux est prévu dan la journée en la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou. 

Andreï Karlov a été la victime d'un acte terroriste lâche et ignobleSergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères

Sous l'objectif des caméras, Mevlüt Mert Altintas, un policier turc de 22 ans, a tué lundi de neuf balles l'ambassadeur Andreï Karlov, avant d'être lui-même abattu après avoir lancé "Allah Akbar" et dit vouloir venger Alep. Un assassinat survenu en plein réchauffement des relations entre la Russie et la Turquie, parrains de la trêve ayant permis d'entamer  l'évacuation de la partie est d'Alep tenue par les rebelles. 

Les deux pays ont  dénoncé une "provocation" visant à saboter leur coopération. Mais, si Ankara attribue le meurtre au réseau du prédicateur Fethullah Gülen, Moscou juge qu'il est trop tôt pour désigner les responsables. Andreï Karlov, 62 ans, "a été la victime d'un acte terroriste lâche et ignoble" alors qu'il exerçait son devoir professionnel, a toutefois déclaré le ministre russe des Affaires étrangères jeudi, devant l'épouse et le fils de l'ambassadeur. 


Selon les médias turcs, les enquêteurs ont trouvé des livres sur l'organisation guléniste lors de la perquisition du domicile de Mevlüt Mert Altintas. Par ailleurs, selon un chroniqueur de Hürriyet, Abdulkadir Selvi, le jeune policier qui servait depuis deux ans et demi dans les forces de police anti-émeutes à Ankara a été membre du dispositif de sécurité entourant le président Erdogan depuis le putsch manqué en juillet. Outre le putsch avorté, dans lequel M. Gülen dément toute implication, le  gouvernement turc présente souvent ce prédicateur comme la principale source  des maux dont souffre le pays.

En vidéo

Ambassadeur russe assassiné à Ankara : des mesures de sécurité défaillantes ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter