Sahel : retour sur l'attaque la plus meurtrière au Burkina Faso

Sahel : retour sur l'attaque la plus meurtrière au Burkina Faso

Au Sahel, dans la zone des trois frontières, les soldats français de Barkhane concentrent tous leurs efforts contre les groupes djihadistes. Pourtant, ces derniers ont réussi à massacrer près de 140 civils.

De cette zone du Sahel, il n'existe que des images de survol de l'armée française et quelques images d'archives de la vaste région pour parler de ce massacre il y a deux nuits. Ceci s'est déroulé sur la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Toute l'info sur

Le WE

Le massacre le plus important, jamais perpétré au Sahel, s'est produit à Solhan. La frontière avec le Niger n'est ici qu'à une quarantaine de kilomètres. Et à Ouagadougou, la capitale, ce drame ne suscite qu'horreur et crainte dans une ville secouée par des attentats en 2015 et 2016. "Les interrogations sur la capacité du pays et du système de défense et de sécurité à endiguer l'insurrection terroriste sont de plus en plus fortes", a affirmé Siaka Coulibaly, analyste politique burkinabè.

C'est d'abord un poste de police qui a été attaqué. Puis pendant plusieurs heures, au moins 138 civils ont été abattus sans que les forces de sécurité n'interviennent. Les soldats français de l'opération Barkhane ne peuvent pas être partout. Un peu plus de 5 000 hommes et cinq pays sont à surveiller sur une zone grande comme l'Europe occidentale.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.