VIDÉO - Scènes de liesse pour l'investiture du nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa

International
DirectLCI
TRANSITION - Le nouveau président du Zimbabwe a officiellement été investi ce vendredi, trois jours après le retrait de Robert Mugabe. Des dizaines de milliers de Zimbabwéens sont venus assister à la cérémonie dans le plus grand stade du pays, donnant des scènes de liesse et de fête.

Le roi est mort, vive le roi. Trois jours après le départ de Robert Mugabe (93 ans), le Zimbabwe investit son nouveau président, Emmerson Mnangagwa. L'ancien vice-président de 75 ans devient ainsi le deuxième leader du pays depuis 1980, après 37 ans de règne sans partage de Robert Mugabe. Mis en retrait par son propre parti, l'Union nationale africaine du Zimbabwe - Front patriotique (Zanu-PF), l'ancien président était le grand absent de la cérémonie d'ouverture qui se tenait ce vendredi matin dans le stade de la capitale, Harare. Plusieurs dizaines de milliers de Zimbabwéens se sont rassemblés dans les tribunes et aux abords du stade dans une ambiance de fête et de célébration.


Les supporters du nouveau président arboraient les couleurs du partis majoritaire et des vêtements de la marque Lacoste, en hommage au nouveau président, surnommé "le crocodile". Mnangagwa a prêté serment en tant que président pour une période de 90 jours, jusqu'aux prochaines élections en 2018, au cours desquelles le parti au pouvoir (le  Zanu-PF) devrait tout faire pour tenir à l'écart celui de l'opposition (le Mouvement pour le changement démocratique).

Le 6 novembre dernier, l'épouse de l'ancien président, Grace Mugabe avait obtenu de son époux l'éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa, qui lui barrait la route dans la course à la succession de son mari, à la santé de plus en plus fragile. Emmerson Mnangagwa avait été démis de ses fonctions par Robert Mugabe. Mais l’armée a rapidement réagi à ce limogeage, exigeant le départ de Mugabe.


Malgré l'enthousiasme de la majorité des 14 millions d'habitants, le nouveau président hérite d'un pays à l'économie très fragile, avec un taux de chômage de près de 90%.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter