VIDÉO - Syrie : pour Thierry Mariani, la population d’Alep "n’a pas été exterminée"

International
GUERRE – Interrogé par RTL avant un entretien avec Bachar Al-Assad ce dimanche à Damas, le député français LR Thierry Mariani, actuellement en Syrie avec deux de ses collègues, a expliqué qu’il trouvait exagérée la présentation faite en Occident des événements à Alep.

Thierry Mariani devrait encore faire parler de lui (à dessein ?). Interrogé au micro de RTL ce dimanche peu avant une rencontre avec le président syrien Bachar Al-Assad à Damas, le député français, qui se trouve dans le pays avec ses collègues parlementaires Nicolas Dhuicq (LR) et Jean Lassalle, a affirmé que la population d’Alep "n’[avait] pas été exterminée". 


"Quand on regarde le bilan des victimes, (…) à la sortie c’est 35.000 morts (civils)", a expliqué Thierry Mariani, soulignant qu’il s’agissait de "35.000 morts de trop". Et de poursuivre : "Ce n’est pas une population qui a été exterminée. Je rappelle qu’Alep, c’était trois millions d’habitants avant."

En vidéo

Mariani, sa rencontre avec Bachar el-Assad : "Nous avons parlé du processus de réconciliation"

Les deux tiers d’Alep sont intacts selon lui

Considérant que, dans le monde occidental, médias et politiques ont une présentation excessive des événements ayant eu cours à Alep, le député du Vaucluse a également évoqué les dégâts matériels pour étayer son raisonnement : "On constate qu'il y a 15% de la ville qui sont totalement rasés, 20% qui sont bien abîmés. Et ça veut dire qu'il y a 65% de la ville qui sont intacts." 


Les trois parlementaires s'étaient rendus vendredi à Alep, récemment reconquise par le régime où ils ont passé le Noël arménien "en solidarité avec les chrétiens d'Orient". Une visite qui a provoqué de nombreuses réactions – souvent négatives – en France.  

En vidéo

Thierry Mariani sur Alep : "Je ne soutiens pas Assad mais son régime est incontournable"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le drame d'Alep

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter