VIDÉO - Tempête Harvey : Houston submergée par des inondations sans précédent, Trump attendu sur place mardi

International
ETATS UNIS - L'ouragan Harvey a continué dimanche de ravager l'est de l'Etat, où une troisième personne est décédée. Le bilan pourrait s'alourdir, car le littoral devrait voir arriver dans les prochains jours les inondations s'écoulant de l'intérieur des terres. La Maison Blanche annonce que Donald Trump se rendra sur place mardi.

"Cet événement est sans précédent". Le National Weather Service (NWS) ne masquait pas son inquiétude dimanche soir, à l'heure où l'ouragan Harvey provoque des inondations dans l'est du Texas. Une situation qui risque d'empirer au fil des heures, a concédé le NWS : "Toutes les conséquences ne sont pas encore connues mais vont au-delà de ce qu'on a jamais vu".


Dans un communiqué, les services météo précisent en effet que les chutes de pluies localisées de 127 centimètres "dépasseraient tout ce qui a été mesuré auparavant au Texas". "Des inondations catastrophiques sont en cours et devraient se poursuivre pendant plusieurs jours", ajoute le NSW. Car ce n'est pas terminé : Harvey fait du surplace. D'après le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC) à 15H00 GMT (17 heures, heure française), entre 38 et 63 cm de pluie devraient encore y tomber d'ici jeudi pouvant provoquer un cumul total allant jusqu'à 1,27 m. Dans le reste du Texas et plus à l'est en Louisiane, Harvey devrait laisser entre 13 et 38 cm cumulés.

Le président américain, Donald Trump, a de son côté annoncé son intention de se rendre sur place ce mardi. "Il faut se concentrer sur la vie et la sécurité", a tweeté le président dimanche matin. Une information confirmée dans la soirée par la Maison Blanche.

En vidéo

Malgré la baisse de sa puissance, l’ouragan Harvey reste une menace

La ville de Houston inondée

Au cœur de la tempête, Houston a d'ores et déjà payé un lourd tribut. Le bilan humain s'est alourdi en milieu de journée avec l'annonce d'un troisième décès. Les services d'urgence de la capitale de l'industrie pétrolière américaine ont adressé dimanche matin un message des plus clairs : "Les personnes fuyant les inondations ne doivent pas en dernier recours rester dans le grenier. Si les étages les plus élevés de votre domicile deviennent dangereux... montez sur le toit". Et d'ajouter: "Appelez 911 pour obtenir de l'aide et restez en ligne jusqu'à ce que quelqu'un décroche". 


Sur les réseaux sociaux, les habitants de la région ont publié de nombreuses vidéos et photos qui témoignent de l'ampleur des dégâts.

Les deux principaux aéroports de la ville sont dorénavant fermés au trafic commercial et l'un des plus importants hôpitaux a été évacué. Les gardes-côtes, qui ont secouru une trentaine de personnes, avaient quant à eux reçu dimanche matin plus de 300 appels de détresse dans la région de Houston où ils ont mobilisé cinq hélicoptères MH-65 Dauphin et dépêché sur la région "toutes leurs ressources disponibles en provenance de tout le pays".


"C'est grave et ça va empirer", a prévenu le gouverneur du Texas Greg Abbott, sur Fox News Sunday, soulignant que les dégâts atteindront "des milliards de dollars". "Même s'il y a une accalmie aujourd'hui, ne pensez pas que la tempête est terminée", a renchéri le maire de Houston Sylvester Turner, encourageant ses 2,3 millions d'administrés à rester chez eux pour éviter d'être piégés dans des rues transformées en rivières au débit rapide.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Harvey frappe les Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter