VIDÉO - Harvey : deux explosions sur le site chimique du groupe français d'Arkema, qu'est-ce que cette usine ?

International
DANGER - Deux explosions, laissant échapper une fumée noire, se sont produites jeudi en milieu de nuit dans l'usine chimique texane de Crosby qui appartient au groupe français Arkema. Le panache est jugé "extrêmement dangereux" par le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence. De nombreuses évacuations ont eu lieu à proximité du site.

Deux explosions et des émanations de fumée opaque ont été signalées ce jeudi en pleine nuit dans l'usine chimique du groupe français Arkema à Crosby, au Texas, inondée après des pluies diluviennes déversées par la tempête Harvey. 


L'établissement fabrique des péroxydes organiques qui peuvent entraîner des incendies. Des habitants sont en cours d'évacuations dans un rayon de 2,4 kilomètres autour de l'usine. LCI fait le point sur la situation. 

Qu'est-ce que cette usine Arkema ?

L'usine appartient au groupe chimique français Arkema. Elle produit des matériaux aux solutions innovantes. Sur son site, Arkema indique qu'elle propose à ses clients de créer de nouveaux usages en énergies nouvelles tels que la gestion de l’eau, les solutions pour l’électronique et la performance et l’isolation de l’habitat. Arkema, qui emploie 19 700 collaborateurs, est présent dans près de 50 pays et dit réaliser annuellement un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros. 

Où est-elle située ?

Le groupe posséde 3 pôles d'activités, au Texas, dont celui de Crosby.  En tout, vingt-quatre usines sont disséminées dans tous les Etats-Unis. Deux autres sites notamment sont implantés en Lousiane.

Que fabrique cette usine ?

Cette usine produit notamment des péroxydes organiques, substance chimique hautement  inflammable qui entre dans le processus de  fabrication du plastique. Ces péroxydes doivent être conservés dans des endroits réfrigérés. Dès qu'ils se trouvent dans une zone à température ambiante, une réaction en chaîne de décomposition accélérée entraîne ensuite une libération intense d’énergie sous forme de chaleur.


Les inondations ayant entraîné des pannes d'électricité, ces produits ne sont donc plus réfrigérés, faisant redouter des explosions en série.

Comment en est-on arrivé là ?

Dans un communiqué publié mercredi, Richard Rowe, le PDG de l'usine,  expliquait avoir mis en place une procédure d'urgence, qui n'a finalement pas fonctionné.  "Actuellement, nous avons 1,80 m d'eau dans l'usine. Nous avons perdu l'alimentation électrique d'urgence et deux sources d'alimentation de secours, expliquait-il. En conséquence, nous avons perdu les capacités indispensables de réfrigération des matériaux sur le site qui pourraient donc maintenant exploser et causer un incendie intense".


En résumé,  la puissance des inondations et des pluies ont mis hors service les infrastructures de secours. 

En vidéo

Katrina, Sandy, Andrew... : les ouragans les plus coûteux de l’histoire américaine avant Harvey

Comment évolue la situation ?

Le panache provoqué par l'explosion "est extrêmement dangereux", a affirmé le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema) en début de matinée, heure locale. "Nous basons bon nombre de nos évacuations sur ce qu'on appelle une modélisation du panache et, par conséquent, oui, ce panache est extrêmement dangereux", a-t-il ajouté.


De nouveaux incendies chimiques sont à attendre dans l'usine où un feu a déjà provoqué "un panache de fumée irritante", a indiqué un responsable du groupe chimique français.


Richard Rennard, qui dirige l'une des branches du groupe a expliqué que ces incendies produisaient "une fumée irritante pour les yeux ou les poumons" et a encouragé les gens qui l'auraient inhalée "à aller voir un médecin". "Les péroxydes organiques sont extrêmement inflammables et, en accord avec les autorités, la meilleure chose à faire est de laisser l'incendie s'éteindre de lui-même", a pour sa part expliqué Arkema ce jeudi matin, heure locale, invitant la population à rester loin de l'usine par crainte de nouvelles explosions. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Harvey frappe les Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter