Etats-Unis : la Louisiane en pré-alerte ouragan, la Nouvelle-Orléans se prépare à "un épisode de pluie extrême"

International

OURAGAN - Une partie de la Louisiane, qui se prépare à accueillir Barry, la première tempête tropicale de la saison, a été placée jeudi 11 juillet au soir en pré-alerte ouragan. La Nouvelle-Orléans devrait être particulièrement touchée.

"Nous prévoyons un ouragan de catégorie 1 lorsqu'il touchera terre, ce qui se produira pensons-nous samedi matin", a averti jeudi 11 juillet le gouverneur de Louisiane, région qui se prépare à accueillir la première tempête tropicale de la saison, un "épisode de pluie extrême". Un ouragan de catégorie 1/5 sur l'échelle de Saffir-Simpson affiche des vents d'au moins 119 km/h. 

Les services météorologiques de la ville de la Nouvelle Orléans, principale cible de Barry, ont alerté sur le risque "d’importantes inondations" du à "de fortes pluies qui pourraient entraîner des crues soudaines et des crues des principaux cours d’eau potentiellement mortelles". 

C'est le premier ouragan de la saison dans cette région du sud des Etats-Unis, qui ravive de mauvais souvenirs pour les habitants de la Nouvelle-Orléans. En août 2005, l’ouragan Katrina de catégorie 5 inondait la ville à 80 % et causait la mort de 1 800 personnes. Aujourd’hui, les digues du sud de la métropole, qui avaient cédé à l'époque sous le poids de l’eau, sont surveillées de près par l’armée de terre.

Et à la Nouvelle-Orléans, les premiers effets de la tempête se font déjà sentir : fortes précipitions de 15 à 20 centimètres, coupures d’électricité, et montée du niveau du Mississipi qui s’est rapproché de son seuil de crue à 22h GMT avec 4,93 mètres.  La maire de la ville LaToya Cantrell a appelé les habitants à la vigilance maximale. L’aéroport international a prévu de fonctionner jusqu’à ce que les conditions "deviennent dangereuses ou que les infrastructures soient endommagées".

Dans la ville, les premiers effets de la tempête se font déjà sentir : fortes précipitions de 15 à 20 centimètres, coupures d’électricité, et montée du niveau du Mississippi qui s’est rapproché de son seuil de crue à 17H, avec 4,93 mètres. Des mesures ont d'ors et déjà été prises par la municipalité : des habitants ont quitté leur domicile dès la journée de jeudi, d’autres ont été invités à rester confiner, des établissements publics ont été fermés et des sacs de sable ont été installés aux pas des portes. Dans le Golfe du Mexique, 191 plateformes pétrolières ont été évacuées. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter