VIDÉO - Texas : quand les journalistes font leur direct en pleine tempête Harvey

International
PLUIE - Les pieds dans l'eau ou face au vent, le travail de journaliste n'est pas toujours évident par grosse tempête. Certains reporter américains l'ont expérimenté. On vous montre.

Après avoir laminé la côte texane et tué au moins deux personnes, la tempête Harvey noyait dimanche sous les eaux l'intérieur des terres, y compris la plus grande ville du Texas, Houston. Et pour informer ici et là, les journalistes sont en première ligne. Face au vent et aux pluies, les duplex sont souvent compliqués. 


La région Houston/Galveston a reçu plus de 60 cm de pluie lors des dernières 24 heures, selon le services météorologiques. Son antenne de Houston a prévenu que les "inondations catastrophiques vont empirer et pourraient être historiques". Car ce n'est pas terminé. D'après le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC), entre 38 et 63 cm de pluie devraient encore tomber d'ici jeudi.

Le plus puissant ouragan à frapper les Etats-Unis depuis 2005 et le Texas depuis 1961, rétrogradé depuis en tempête tropicale, ne bouge quasiment plus (2 km/h) et va donc déverser ses trombes d'eau sur les mêmes régions. L'ouragan a frappé le littoral vendredi soir en catégorie 4 -sur une échelle de 5- mais ses vents se sont essoufflés et n'atteignent plus que 75 km/h.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Harvey frappe les Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter